WWW.DISSERTATION.XLIBX.INFO
FREE ELECTRONIC LIBRARY - Dissertations, online materials
 
<< HOME
CONTACTS



Pages:     | 1 |   ...   | 23 | 24 || 26 | 27 |   ...   | 36 |

«: AGROCHEMICALS: FATE IN FOOD AND THE ENVIRONMENT PROCEEDINGS OF A SYMPOSIUM, ROME, 7 - 1 1 JUNE 1982 JOINTLY ORGANIZED BY IAEA AND FAO l^J I N T E R ...»

-- [ Page 25 ] --
D. GENIAUT-SOUCHON Centre technique des conserves de produits agricoles, Station expérimentale, Puyricard, France L'étude sur tomates a été effectuée sur une trentaine de matières actives (fongicides, insecticides et herbicides) choisies parmi les plus employées sur cette culture. La même étude sur petits pois porte sur trois insecticides.

Méthode Les traitements ont été effectués aux conditions normales (dose recommandée par les firmes phytosanitaires et par l ' A C T A ) et à dose double. Le délai d'application avant la récolte est normal ou réduit de moitié.

Afin de juger de l'influence des traitements technologiques sur les teneurs finales en résidus, les dosages ont été faits aux différents stades de fabrication (parage, lavage, stérilisation) et sur les déchets de fabrication (peaux de tomates et gousses de petits pois).

Résultats et conclusion

Si les conditions d'emploi sont respectées, les teneurs résiduelles obtenues sur tomates et petits pois frais ou transformés sont en général inférieures aux tolérances FAO/OMS.

Les teneurs trop élevées en produits phytosanitaires sur et dans les tomates ou petits pois ne peuvent provenir, dans nos conditions d'essais, que d'une application du produit en quantité trop importante ou bien du non-respect du délai de traitement.

248 POSTER PRESENTATIONS IAEA-SM-263/2

CONTRIBUTION D E L'ACTIVATION N E U T R O N I Q U E

A POSTERIORI A L'AMELIORATION DES TECHNIQUES

D E T R A I T E M E N T S PHYTOSANITAIRES

M.-Ch. G A S I A *, Ph. D R E Z E *, R. CAUSSIN** Institut pour l'encouragement de la recherche scientifique dans l'industrie et l'agriculture (IRSIA), Faculté des sciences agronomiques de l'état, Gembloux, Belgique L'amélioration des techniques de traitements phytosanitaires par l'étude des facteurs de constitution des dépôts initiaux suppose que l'on dispose de techniques efficaces permettant de caractériser localement ces dépôts.

Etant donné les inconvénients inhérents à l'utilisation de la radioactivité dans un processus expérimental ayant pour cadre un site naturel, la technique mise en œuvre est celle du traceur activable a posteriori [1—4].

Le choix du traceur inactif a été dicté par un certain nombre d'impératifs d'ordre nucléaire et caractéristiques de l'expérimentation proprement dite.

La technique consiste à pulvériser une solution de chlorure de scandium (ScCl 3 ) dans l'eau ou une solution d'un complexe de scandium (Na(Sc, E D T A ) ) en mélange avec des produits phytosanitaires dans l'eau.

Des languettes en polyéthylène de 4 X 10 cm disposées en fonction des objectifs de l'expérimentation, ou la matière végétale elle-même, servent de substrats de récolte. Après séchage à l'air libre, chaque languette traitée est introduite dans un conteneur en polyéthylène et le scandium ainsi recueilli est soumis à un flux intégré de neutrons thermiques de l'ordre de 6 • 10 16 neutrons par cm 2 (réacteur BR 1, CEN, Mol, Belgique). Des étalons sont soumis à la même irradiation. La réaction nucléaire produite est 4 s S c ( n / y ) 4 6 Sc. Après refroidissement approprié, la radioactivité gamma des échantillons est mesurée à l'analyseur d'amplitude multicanaux équipé d'un détecteur Nal(Tl) et relié à un petit ordinateur.

Cette installation permet de doser le scandium par analyse de son pic à 1120 keV et donc de quantifier le dépôt par unité de surface.

Dans une publication récente [5], nous avons montré que l'utilisation du traceur radioactivable a posteriori constituait une méthode d'approche simple et très satisfaisante pour le contrôle de la régularité des répartitions spatiales des

–  –  –

liquides pulvérisés. Depuis, l'intérêt de cette recherche n'a cessé de croître. La nécessité d'optimiser les conditions d ' e m p l o i des produits chimiques en agriculture en vue d'alléger la charge globale en matières en est le principal m o t i f. Les utilisateurs, les consommateurs et l'environnement sont les bénéficiaires directs de cette démarche. L'essentiel des préoccupations et des contraintes relatives à ce problème est repris dans la figure 1. Celle-ci fait apparaître les composantes entrant en ligne de c o m p t e pour l'obtention d'une b o n n e pratique phytosanitaire.

Il est apparu que la valeur de K, paramètre défini dans cette figure, pouvait dans certains cas ne pas excéder 0,3. Or, une augmentation de ce rendement permettrait de réduire les volumes/hectare appliqués avec, pour conséquence, des é c o n o m i e s substantielles en eau et en énergie à toutes les étapes de l'utilisation (approvisionnement, transport, distribution, etc.) [6].

A u stade actuel des recherches, l'analyse par activation a posteriori c o m m e m é t h o d e de contrôle des répartitions a permis de mettre en évidence quelques unes des principales causes "de pertes qui affectent le rendement K.

Le p h é n o m è n e de dérive a pu être quantifié en champ d'essai constitué d'un damier de petites parcelles et sur différents types de cultures. Dans le m ê m e esprit, ont été examinés les surdosages et sous-dosages localisés aux différents niveaux de la masse végétale traitée.





POSTER PRESENTATIONS

D'autre part cette technique a également contribué à la sélection de différents moyens de correction: c'est ainsi, à titre d'exemple, qu'elle a été utilisée c o m m e méthode de référence pour la mise au point d'un dispositif original de pulvérisation pour l'application tardive sur cultures de céréales.

REFERENCES

[1] GLUBRECHT, H., Atompraxis 7 ( 1 9 6 1 ) 4 6 7.

[2] GUERIN, P., HUGON, J., LE QUINIO, R., RZEKIECKI, R., SANTELLI, P., «Utilisation des traceurs activables dans l'étude de la diffusion des polluants atmosphériques», Nuclear Techniques in Environmental Pollution (C.R. Coll. Salzbourg, 1970), AIEA, Vienne (1971) 267.

[3] LACROIX, J.P., AGNEESSENS, J.P., DREZE, Ph., Radiochem. Radioanal. Lett. 26 (1976)45.

[4] LACROIX, J.P., LEDIEU, J., DREZE, Ph., Int. J. Appl. Radiat. Isot. 27 (1976) 523.

[5] GASIA, M.-Ch., CAUSSIN, R., Parasitica 36 3 (1980) 102.

[6] CAUSSIN, R., Fumure et protection phytosanitaire des céréales. Gembloux (1981) G 15.

IAEA-SM-263/17

DETERMINATION DU MERCURE, DU MANGANESE,

DU CUIVRE ET D ' A U T R E S ELEMENTS DANS

LE SOL ET LES PLANTES A L'AIDE DE

L ' A N A L Y S E D ' A C T I V A T I O N DE NEUTRONS

APRES UTILISATION DE PESTICIDES

C. GOUNTCHEV, I. EFTIMOV Institut de protection des plantes, Kostinbrod, Bulgarie Les méthodes de radioactivation et leurs variantes radiochimiques et instrumentales permettent de déterminer un grand nombre d'éléments dans un échantillon, la sensibilité de la détermination atteignant souvent 1 0 " u g de l'élément. A la Section de radiobiologie et d'analyse par activation de l'Institut de protection des plantes, elles ont été appliquées pour déterminer la teneur en

POSTER PRESENTATIONS

métaux (mercure, cuivre, manganèse) de pesticides et d'autres éléments introduits dans le sol par l'intervention directe et indirecte de l'homme.

Une méthode radiochimique élaborée par nous a été utilisée pour déterminer la pollution en mercure du sol et des plantes par le fait de grains traités avec des fungicides contenant du mercure. La pointe de 197 Hg a été mesurée après activation des échantillons et des étalons dans un réacteur. Les résultats obtenus ont démontré que les mesures agro-techniques prises dans notre pays n'entraînent pratiquement pas de pollution du sol par le mercure. La teneur en mercure de la récolte de blé obtenue de grains traités n'est pas supérieure à 0,2 jug/g.

La détermination de la quantité de cuivre et de manganèse dans le sol et les plantes a été faite également à l'aide d'une méthode radiochimique. Les données démontrent que le cuivre est concentré dans la couche labourée (15—25 c m ) du sol. Une pollution importante du sol — plus de 2200 pig/g — n'a été établie qu'autour des réservoirs contenant des pesticides à base de cuivre. L'analyse de concombres cultivés en serre a prouvé que la teneur en cuivre et en manganèse dans leur peau n'excède pas sensiblement la quantité trouvée dans leur chair.

La détermination du brome dans des fruits traités avec du bromure de méthyle contre les parasites est aussi d'un grand intérêt. Une variante instrumentale de l'analyse par activation a été appliquée. Les résultats ont démontré que la peau des pommes contient beaucoup plus de brome que leur chair. La méthode a été appliquée aussi pour déterminer la teneur en brome du sol de serres où le bromure de méthyle a été utilisé comme désinfectant contre les nématodes.

Une variante instrumentale a été appliquée également pour déterminer simultanément les éléments Ce, Cr, Cs, Mn, Rb, Fe, Zn, Co, Sb dans les sols et les plantes de la partie industrielle de Sofia. Les résultats de la spectrométrie ont été traités au moyen d'un calculateur électronique relié directement à un analyseur multicaux et ils figurent dans un tableau.

La méthode peut être utilisée avec succès pour étudier l'action des pesticides sur les plantes. A l'Institut, nous avons utilisé avec succès un générateur de neutrons rapides de 14 MeV pour déterminer la teneur en macroéléments principaux (N, P, K ) après avoir pris des mesures de protection des plantes. La méthode élaborée permet en même temps de déterminer les éléments Si, Al, Mg et Cl.

C'est une des méthodes permettant d'étudier la teneur des plantes en macroéléments principaux et, par là, de déterminer la teneur en protéines générales des plantes et des produits végétaux. Elle permet aussi de juger des changements ayant eu lieu dans les plantes après l'emploi de pesticides différents.

La méthode d'analyse par activation combinée avec les autres méthodes radioanalytiques permet de faire une étude complète de la pollution de l'environnement par des pesticides et d'autres polluants. La présente publication a pour but d'illustrer ses possibilités et son application dans l'agriculture et la protection de l'environnement dans la République populaire de Bulgarie.

POSTER PRESENTATIONS

–  –  –

DIMITROV, G., Sur une méthode de détermination du mercure par l'analyse d'activation, C. R. Acad. Sci. Agrie. Bulg. Vol. 2 (1974).

Anon., «Détermination du mercure par activation neutronique dans les sols», La chimisation de l'agriculture et la protection de l'environnement, Conférence internationale scientifique et technique, Varna, 1 7 - 1 9 mai 1979.

Anon., «Détermination instrumentale du brome dans des fruits par activation neutronique», Utilisation des rayonnements ionisants et des isotopes dans l'agriculture et l'industrie alimentaire, 3 e Conférence nationale scientifique et technique, Plovdiv, 9 - 1 0 novembre 1979.

PESTICIDES IN FOOD

(Session VI) Chairman

–  –  –

PHARMACOKINETIC STUDIES ON 14C-LABELLED PHENANTHRIDINE AND AROMATIC

DIAMIDINE DRUGS USED TO CONTROL AFRICAN TRYPANOSOMIASIS IN DOMESTIC

ANIMALS.

For many years ethidium (homidium) bromide (3, 8-diamino-6-phenyl-5-ethyl phenanthridinium bromide) has been used curatively and for limited prophylaxis against Trypanosoma congolense and Trypanosoma vivax infections in ruminants in Africa and aromatic diamidine berenil (diminazeneaceturate, 4, 4'-(diazoamino) benzamidine) has been used as a curative drug against these parasites, but there is little published information about the pharmacokinetics of either drug. Reviewed here is the present knowledge and report results of recent experiments using 14C-labelled drugs to measure blood and tissue fluid levels and tissue residues of ethidium in uninfected and T. congolense-infected laboratory animals and bovines and berenil in laboratory animals. In the case of 14C-ethidium levels of radioactivity in blood and tissue fluids reached a maximum within 1 h of intramuscular injection (1 mg/kg) and then fell rapidly; after 96 h 80—90% of the radioactivity injected had been excreted, approximately one-third in urine and two-thirds in faeces. It is estimated that ca 3—4% of the radioactivity injected is present in tissues of animals sacrificed 9 — 10 d after administration of drug, the highest residues/unit wet weight of tissue being present in liver and kidney. In similar experiments with 14C-berenil (3.5 mg/kg) radioactivity in blood reached a peak within 30 min, fell rapidly over the next 5 h, but remained at a significant level for 4—6 d. Radioactivity in tissue fluids did not rise as rapidly or to such a high peak level as in blood, but after 2 h remained at approximately twice the level detected in blood for up to 7 d. At 7 d, in marked contrast to ethidium, only 65% of the administered radioactivity had been excreted (44% in urine and 21% in faeces), and in animals sacrificed at that time it was found that the majority (95%) of the residual drug was present in the liver.

–  –  –

1. INTRODUCTION In 1976 the Joint WHO Expert Committee and F A O Expert Consultation on African Trypanosomiasis [ 1 ] stressed the need for more detailed information about the uptake, distribution and excretion o f currently used antitrypanosomal agents and particularly, in the case o f drugs used to treat the disease in cattle, the need for information about the location and level o f drug residues in carcasses.



Pages:     | 1 |   ...   | 23 | 24 || 26 | 27 |   ...   | 36 |


Similar works:

«Current Hospital Issues in the Medicare Program submitted for the record to the Committee on Ways & Means Subcommittee on Health U.S. House of Representatives by the Association of American Medical Colleges May 20, 2014 The Association of American Medical Colleges (AAMC) is pleased to submit this statement to the record for the May 20, 2014, hearing, “Current Hospital Issues in the Medicare Program,” of the House Ways & Means Committee’s Subcommittee on Health. AAMC is a not-for-profit...»

«Modularity of Mind and Language Mayada Elsabbagh1&2 & Annette Karmiloff-Smith1 1 Neurocognitive Development Unit, Institute of Child Health, London, UK 2 Cognitive Neuroscience Center, University of Quebec in Montreal, Canada The Encyclopedia of Language and Linguistics – Second Edition July 2004 Postal Address: Institute of Child Health, 30 Guilford Street, London WC1N 1EH Tel No: +44 (0) 20 7905 2660 Fax No: +44 (0) 20 7242 7717 E-mail: m.elsabbagh@ich.ucl.ac.uk Elsabbagh & Karmiloff-Smith...»

«The Grandparent’s and Other Relative Caregiver’s Guide to Food and Nutrition Programs for Children WHAT YOU NEED TO KNOW TO GIVE THE CHILD YOU ARE RAISING A HEALTHY START Join the Movement to Leave No Child Behind®! aking sure that all children have access to nutriM tious food is an important first step in giving them the tools they need to grow into healthy and productive adults. Understandably, food and nutrition supports are not enough. Children also need a good education, quality child...»

«Safety Data Sheet BASIL Safety Data Sheet dated: 5/28/2015 version 1 Date of first edition: 5/28/2015 1. IDENTIFICATION Product identifier Mixture identification: Trade name: BASIL Other means of identification Name, address, and telephone number of the chemical manufacturer, importer, or other responsible party Sensient Natural Ingredients 151 South Walnut Road Turlock, CA +1 209-667-2777 2. HAZARD(S) IDENTIFICATION This mixture has not been tested as a whole. It contains ingredients that...»

«Mass Torts Breakout: “All Natural,” Ingredient Labeling, and Health Claims, Oh My: Recent Developments in the Smorgasbord of Food Labeling Class Actions Recent Developments and Case Updates in Food Labeling Class Actions and Advertising Litigation Laurie A. Novion (Moderator) Shook, Hardy & Bacon L.L.P. Kansas City, Missouri Anthony J. Anscombe Sedgwick LLP Chicago, Illinois Yvette Golan The Golan Firm Houston, Texas Marc C. Levy Faegre Baker Daniels LLP Denver, Colorado AUTHORED BY: Ashley...»

«6 Principal health reforms Chapter summary Expansion of the health system, with the networks of public hospitals, rural and urban health centres, and sub-rural health centres, was most vibrant between the 1970s and 1990s. The health system can also be judged by its success stories: eradication of smallpox, elimination of leprosy, trachoma, poliomyelitis and iodine-deficiency disorders. The first in the series of reforms implemented since the 1990s was on improved access to essential medicines...»

«Guidelines for the Use of Herpes Simplex Virus (HSV) California STD/HIV Prevention Type 2 Serologies: Training Center 1947 Center Street,# 201 Berkeley, CA 94704 Recommendations from the California Sexually Transmitted Diseases (STD) Controllers Association and the California Department of Health Services (CA DHS) www.stdhivtraining.org Guidelines for the Use of Herpes Simplex Virus (HSV) Type 2 Serologies: Recommendations from the California Sexually Transmitted Diseases (STD) Controllers...»

«Regenerative Medicine The Patent Landscape in 2011 Intellectual Property Office is an operating name of the Patent Office This report was prepared by the Intellectual Property Office Patent Informatics Team, June 2011 E-mail: pit@ipo.gov.uk © Intellectual Property Office 2011 Intellectual Property Office Concept House Cardiff Road Newport NP10 8QQ www.ipo.gov.uk Executive Summary Regenerative Medicine Executive Summary Growth in the Regenerative Medicine field has been found to slow to a...»

«Ill Health Retirement – Guide for Members Contents Page 1 Introduction 1.1 General 2 Before making an application for an ill health retirement assessment.3 2.1 Points to consider 3 Ill Health Retirement Qualifying Conditions 4 Ill Health Retirement Criteria 5 Who does the ill health retirement assessments? 6 How do I apply for ill health retirement? 7 The IHR form 7.1 IHR Form overview 7.2 IHR P1 in more detail 7.3 IHR – P2 in more detail 8 What if I discover I am terminally ill? 9 Will my...»

«Healthy Eating for Kids and Families The Healthy Weight Program The Children’s Hospital of Philadelphia Rebecca Thomas, RD, LDN Lara Khouri, MPH, MBA Whitney Fenton Illustration and Design by: Corey Everett and Frank Punzo Edited by: Deborah Stern Silver and Jennifer Husted Funding provided by: The Children’s Hospital of Philadelphia Women’s Committee Acknowledgements Many thanks to all who have made this book possible: The authors of the first edition Amanda Castel MD, Rose Graham MD,...»

«“Risks Both Known and Unknown”: A Qualitative Method to Assess the Role of Situation in HIV/STD Risk and Prevention William N. Elwood, PhD Center for Public Health and Evaluation Research, Inc. Kathryn Greene, PhD Rutgers University ABSTRACT. The idea of situation has gained increased attention in HIV/STD prevention research and practice. In the context of prevention, situation does not simply connote setting or place but also incorporates meanings people attached to the physical setting...»

«International ERS/ATS Guidelines on Definition, Evaluation, and Treatment of Severe Asthma • 2013 International ERS/ATS Guidelines on Definition, Evaluation and Treatment of Severe Asthma Kian Fan Chung1*; Sally E Wenzel2*; Jan L Brozek3; Andrew Bush4; Mario Castro5; Peter J Sterk6; Ian M Adcock7; Eric D Bateman8; Elisabeth H Bel9; Eugene R Bleecker10; Louis-Philippe Boulet11; Christopher Brightling12; Pascal Chanez13; Sven-Erik Dahlen14; Ratko Djukanovic15; Urs Frey16; Mina Gaga17; Peter...»





 
<<  HOME   |    CONTACTS
2016 www.dissertation.xlibx.info - Dissertations, online materials

Materials of this site are available for review, all rights belong to their respective owners.
If you do not agree with the fact that your material is placed on this site, please, email us, we will within 1-2 business days delete him.