WWW.DISSERTATION.XLIBX.INFO
FREE ELECTRONIC LIBRARY - Dissertations, online materials
 
<< HOME
CONTACTS



Pages:     | 1 || 3 | 4 |   ...   | 13 |

«Rapport de Synthèse de la Consultation Nationale du Gabon Mai 2013 Table des matières iii Remerciements 1 Résumé Exécutif Résultats attendus en ...»

-- [ Page 2 ] --

•• La lutte contre toute forme de violence sexiste apparaît, à l’image de nombreux pays dans le monde, comme une préoccupation grandissante au Gabon. Faute d’une réponse de la société, elle reste une composante majeure de privation préjudiciable au genre féminin. La lutte contre le harcèlement sexuel en milieu scolaire est un phénomène particulier de violence, qui implique la mise en place de mécanismes d’application plus rigoureuse des dispositions juridiques existantes ;

•• Les progrès de l’universalisation de l’éducation au primaire rendent encore plus sensible la faiblesse des rendements scolaires, à partir du secondaire. Les filles et les femmes payent un lourd tribut aux échecs scolaires et à l’exclusion : avec un taux d’accès à l’enseignement supérieur et à la formation professionnelle et technique qui reste bas depuis des années, les perspectives de l’autonomisation s’en trouvent compromises ;

•• Les politiques de l’éducation doivent être renforcées en favorisant la mise en place d’un certain nombre de dispositifs

visant à combler le gap de réussite des filles depuis le secondaire :

bourses d’encouragement et d’excellence d’accès aux formations scientifiques, universalisation de la formation technique et professionnelle pour les femmes, programme de leadership des femmes, renforcement des administrations scolaire et sociale ;

•• L’application de politiques économiques et sociales contribuant à la concrétisation de l’égalité des sexes en accord avec les principes des droits de l’homme reste un mot d’ordre qui doit sous – tendre les nouvelles approches fondées sur la croissance inclusive, notamment au service de l’autonomisation des femmes ;

•• La priorité de l’éducation mise en avant dans le processus de l’Agenda 2015 et confirmée dans un certain nombre de consultations a le mérite de fixer l’éducation à la juste place qu’elle occupe au sein des sociétés. Cette priorité correspond dans l’agenda post 2015 à un élargissement de perspective d’une 5 réelle portée stratégique, car l’éducation est un véritable enjeu de civilisation dans le contexte particulier du XXIème siècle ;

•• Face aux crises (changements climatiques, crise de l’emploi, chômage des jeunes…) qui planent sur le modèle de civilisation du siècle précédent, l’éducation représente incontestablement un des leviers d’action possible, au service de l’inclusion ;

•• L’éducation est indissociable du projet de vie et de bien-être inhérent à la jeunesse et à chaque génération montante. En plus des défis d’hier, le système éducatif doit s’adapter à la nouvelle ère qui redessine le champ des connaissances et des compétences, depuis la transmission, jusqu’à leur validation, en passant par leur reconnaissance dans les univers professionnels, eux-mêmes en profonde mutation. La priorité de l’éducation dans les objectifs de l’agenda post 2015, commande un dispositif d’accompagnement et des investissements à la mesure des transformations structurelles qui s’imposent, dans l’ensemble des secteurs de la formation.

4. Développement durable •• L’agenda post 2015 laisse ouverte l’opportunité de voir la communauté internationale, confirmer son engagement en faveur de la protection de la biodiversité, intimement liée au bien – être, notamment des nouvelles générations. La consécration du principe des Objectifs de Développement Durable est un gage correspondant à la perspective de progrès continus sur la voie d’un développement inclusif et durable ;

•• Les pays du Bassin du Congo en général, le Gabon en particulier, sont, de longue date engagés aux côtés de la communauté internationale dans l’action en faveur du développement durable.

La Conférence de Rio + 20 ayant adopté le principe des Objectifs de Développement Durable (ODD), nous y voyons le fondement d’une plus grande mobilisation des partenariats internationaux, au service d’une croissance inclusive et durable dans un contexte ‘de consolidation de l’intégration sous régionale ;

•• L’adoption du principe des Objectifs de Développement Durable, dans la perspective de l’Agenda post 2015, doit jeter les bases d’un cadre renforcé de préservation des droits d’usage coutumiers ;

6 résumé exécutif •• Devant la forte tendance à l’acquisition massive des terres, en cours notamment en Afrique, les populations en appellent à une meilleure gouvernance foncière, gage de la préservation des terroirs et de la prise en compte de la présence des populations locales, dans un contexte de déclin du monde rural.

7 B. Catalyseurs du développement

•• Un gouvernement réactif et honnête ;

•• La gouvernance locale, l’implication de la société civile et le développement local peuvent être de véritables leviers dans le développement post 2015. La décentralisation est plus que jamais, à l’ordre du jour, dans une stratégie bien comprise de richesse inclusive et d’essor économique ;

•• La Revalorisation du contrôle parlementaire et du rôle du Conseil Economique et Social dans le suivi des politiques publiques et des objectifs de développement;

•• La Modernisation des systèmes statistiques et prise en compte de la dimension environnement dans la mesure du développement qui doit tenir compte à la fois de l’économie, du social et de l’environnement. La nouvelle ère de développement inclusif que les pays africains appellent de leurs vœux dépend des options politiques novatrices indissociables de la modernisation résolue des appareils, outils statistiques et des capacités d’évaluation des politiques publiques ;





•• La mise en place d’une Stratégie de communication centrée vers les populations autour du nouveau cadre de développement ;

•• Le Renforcement de la Coopération Sud-Sud;  •• La mobilisation de l’aide internationale comporte, pour le pays bénéficiaire certaines exigences légitimes en termes de gouvernance des finances publiques.

8 résumé exécutif C. Conclusion

Dans le champ d’hypothèses possibles relatives à la future architecture des objectifs du développement, l’expérience du Gabon l’inclinerait à privilégier l’option qui combine pour partie, le cadre des OMD avec la redéfinition de certains objectifs, à l’exemple de l’ajout de cibles supplémentaires aux OMD en 2015. Il s’agirait d’une option intermédiaire, entre l’abandon pur et simple du cadre des OMD et la recherche d’un schéma entièrement inédit. Cette option intermédiaire s’enrichirait à la fois des résultats attendus en matière de développement (transformation structurelle et croissance inclusive, innovation et transfert de technologie et développement humain durable) et des catalyseurs de développement portés par une gouvernance économique et démocratique.

Se recentrer sur les OMD permet de capitaliser sur les acquis de ce processus et d’élaborer le cadre post 2015 sans courir le risque lié à l’expérimentation d’un cadre totalement inédit et hors norme, à trop vouloir élargir le champ des objectifs.

Les nouveaux indicateurs permettraient d’ouvrir la latitude nécessaire pour prévenir la critique de la standardisation formulée contre les OMD d’une part ; cette latitude favoriserait, d’autre part, une meilleure prise en compte des spécificités ou de nouveaux indicateurs jusque - là peu ou mal considérés.

La configuration du cadre de développement, celle des OMD renforcés et trouvant un prolongement conceptuel logique dans les Objectifs de Développement Durable (ODD), aurait l’avantage d’une indispensable continuité des actions de développement engagés sur la foi d’indicateurs déjà testés et vulgarisés à l’échelle de la planète, tout en intégrant dans la limite raisonnable de nouveaux indicateurs.

910 résumé exécutif Introduction

L e Gabon est entré dans le processus de préparation de l’Agenda de Développement post – 2015 dans un contexte intense du point de vue de la mobilisation diplomatique nationale incarnée par le président de la République lui-même, depuis 2010. On retrouve la même dynamique dans l’engagement de l’ensemble de la communauté nationale autour du nouveau plan de développement, dit Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE), qui vise à faire du Gabon, un pays émergent à l’horizon 2025.

De manière volontariste, sous la conduite du Ministère de l’Economie, de l’Emploi et du Développement Durable et avec l›appui du PNUD, le Gabon a organisé en décembre 2012 une réunion d’experts nationaux qui a permis de recueillir les premières réflexions de la vision du pays sur l’agenda international de développement post-2015. Une délégation du Gabon forte de représentants du gouvernement, du parlement et de la société civile a rendu ses résultats à l’Atelier régional sur l’Agenda post-2015 organisé par l’Union Africaine, la BAD, la CEA et le PNUD à Dakar en décembre 2012 pour les pays d’Afrique Centrale, de l’Ouest et du Nord.

La Consultation régionale de Dakar ayant pris acte des progrès relativement lents accomplis par les pays africains dans la réalisation des OMD et conscients des déficits de capacités et des conditions initiales désavantageuses prévalant dans un certain nombre de pays, s’est prononcée en faveur d’un programme de développement pour

l’après-2015 qui devra :

1. Mettre l’accent sur la croissance économique inclusive et la transformation structurelle;

2. Réorienter le paradigme de développement en abandonnant le modèle de développement fondé sur des initiatives venant de l’extérieur au profit d’initiatives trouvant leur inspiration et leur financement dans le cadre national et fondées sur une appropriation dans ce même cadre ;

11

3. Accorder la priorité à l’équité et à l’inclusion sociale, et mesurer les progrès réalisés en termes de disponibilité et de qualité des prestations de services ;

4. Tenir compte des conditions initiales des États-nations et reconnaître les efforts que les pays ont déployés en vue de réaliser des objectifs, plutôt que de simplement mesurer les écarts qui restent à combler par rapport aux objectifs mondiaux ;

5. Intégrer les conclusions de Rio+20 ainsi que celles dégagées par des forums des Nations Unies à l’exemple de la Conférence internationale sur la population et le développement après 20 ans (CIPD+20) ;

6. S’intéresser aux catalyseurs du développement ainsi qu’aux résultats attendus en matière de développement.

Ces différentes initiatives ont contribué à la sélection du Gabon dans la seconde vague de pays devant formellement mener des consultations nationales pour l’agenda du développement post-2015. La première vague a regroupé une cinquantaine de pays au niveau mondial dont 19 pays d’Afrique au Sud du Sahara.

Le Gabon a mené, avec l’appui des Nations Unies, une consultation inclusive des administrations, de la société civile, des syndicats, des acteurs de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur, des mouvements des femmes, des jeunes, des personnes vivant avec un handicap et des acteurs du développement local. Ces consultations nationales ont été éclairées, au croisement des thématiques sous jacentes aux enjeux nationaux et internationaux, notamment par le bilan des OMD, la vision du Gabon émergent, le cadre conceptuel des 11 thématiques du Dialogue international sur l’Agenda post 2015 et les résultats des initiatives en cours sur le développement durable.

La consultation – dialogue qui aura associé au total, près de 400 personnes, a donné lieu à l’organisation du 23 mars au 24 avril 2013,

d’une dizaine de rencontres, dont :

•• Une consultation avec le Parlement (Assemblée nationale et Sénat) et le Conseil Economique et Social (CES) ;

•• Une consultation thématique sur le développement durable ;

12 introduction •• Trois consultations avec les associations des jeunes (étudiants, jeunes leaders, jeunes chômeurs, jeunes vivant avec un handicap, etc.), dont une à l’intérieur du pays ;

•• Une consultation à l’intérieur du pays sur le développement local ;

•• Une consultation avec les groupements et associations des femmes ;

•• Une consultation avec les associations de la société civile et les syndicats ;

•• Une consultation avec les acteurs du système éducatif (pré primaire, primaire, secondaire, technique et professionnel, supérieur).

Deux consultations avaient précédé à l’intérieur du pays, la première à Port Gentil dédiée au Jeunes, la seconde, à Lambaréné, focalisée sur les échanges avec les acteurs locaux du développement. Les consultations de Libreville qui ont eu lieu du 16 au 24 avril, se sont déroulées, pour l’essentiel au Palais du Sénat.

La consultation organisée avec le Parlement et le CES, a marqué véritablement le lancement solennel des consultations nationales. La consultation organisée conjointement à l’Assemblée Nationale et au Sénat, le 16 avril 2013, a vu en effet l’engagement des deux Chambres du Parlement dont les deux Vice - présidents représentaient respectivement, Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale et Madame Le Président du Sénat. Le Président du CES avait également dépêché un représentant.

La présence du Gouvernement, aux côtés de Madame le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, était assurée par le Représentant du Ministre de l’Economie, de l’Emploi et du Développement Durable.

L’engagement des plus hautes autorités gabonaises a été également manifesté à la faveur de la consultation des jeunes, qui a vu la participation de Madame le Conseiller spécial du Président de la République.

Tout au long des consultations, les partenaires au développement, à travers les différentes agences de l’ONU se sont relayé, en fonction des acteurs ou des thématiques correspondant aux consultations successives.

–  –  –



Pages:     | 1 || 3 | 4 |   ...   | 13 |


Similar works:

«Dispositional Implementation Solves the Superfluous Structure Problem Colin Klein Abstract. Consciousness supervenes on activity; computation supervenes on structure. Because of this, some argue, conscious states cannot supervene on computational ones. If true, this would present serious difficulties for computationalist analyses of consciousness (or, indeed, of any domain with properties that supervene on actual activity). I argue that the computationalist can avoid the Superfluous Structure...»

«Integrating SPDs in Switchgear & Switchboards Causes More Problems than it Solves White Paper – July 2010 Integrating surge protective devices (SPD) into distribution equipment (i.e. switchgear, switchboards, and panelboards) started in the late 1990’s as a new method to market and as a way to reduce the overall installation costs associated with SPDs. However, during the initial roll out of this application, incomplete engineering analyses were performed to address the safety and...»

«International Society for Heart and Lung Transplantation A Society That Includes Basic Science, the Failing Heart, and Advanced Lung Disease 27th Annual Meeting and Scientific Sessions April 25-28, 2007 Convening at the Hilton San Francisco, San Francisco, CA, USA FINAL PROGRAM International Society for Heart and Lung Transplantation BOARD OF DIRECTORS President Robert C. Robbins, MD, Stanford, CA Past President Mark L. Barr, MD, Los Angeles, CA President-Elect Paul A. Corris, MB, FRCP,...»

«A Little Stint (calidris minuta) found in Boundary Bay, Delta: First Photographed juvenile record for British Columbia. By Rick Toochin Introduction and Distribution The Little Stint (calidris minuta) is an old world shorebird species that breeds from Northwestern Norway across the central regions of Arctic Russia to central eastern Siberia on the Yana River Delta (Hayman et al. 1986, Rossair et al. 1995). They mostly migrate to winter in Africa with a small percentage of the population...»

«ROY’S 2007 VINTAGE PORT FORECAST BY ROY HERSH © NOVEMBER 2009 Mission accomplished. Six months and 350+ individual tasting notes later and my 2007 Vintage Port Forecast is complete. The report includes a comprehensive review that actually began in the Douro, with three visits to Portugal during 2007. Months of blind tastings commenced in Vila Nova de Gaia mid-May of this year, encompassing two trips and 25,000 miles to assess cask samples and “finished bottles” culminating with more than...»

«HAGS TECHNICAL SPECIFICATIONS UniMini UniMni Above Ground Zingo Uniplay Construction Kit NRG Agito Nexus Anchoring Arena Slides Swings Swing Seats Rocking Toys HAGS UNIMINI TECHNICAL SPECIFICATIONS Surface requirements soft surface in accordance with EN 1176. Assembly specifications Supplied in roof, wall and floor sections with pre-drilled holes for fitting to grooved wooden posts. Anchoring specifications HAGS patented ground-post system and prefabricated sunken frames of hot-dip galvanised...»

«Comments from Bart Herbison Executive Director Nashville Songwriters Association International on Review ofASCAP and BMI Consent Decrees before the United States Department of Justice Antitrust Division August 5, 2014 FOREWORD My name is Bart Herbison, Executive Director of the Nashville Songwriters Association International (NSAI). When I accepted this position in 1997 the songwriting profession in Nashville and around the United States was at its apex. There were several thousand professional...»

«How young schoolboys become somebody: the role of the body in the construction of masculinity Jon Swain Introduction Although within the past two decades the body has re-emerged [1] as a major focus in contemporary social theory, Wacquant (1995) points out that one of the ironies of the increasing interest is the notable absence of empirical studies that examine the experiences of ‘real blood and flesh’. In particular, there has been a conspicuous lack of empirical research about the bodies...»

«dows.com 358 US Route One, Falmouth, Maine 04105 207.878.3000  800.578.9981  info@dows.com PORTFOLIO TURNOVER AND COMMON STOCK HOLDING PERIODS In observing the relative performances of common stock portfolios over the years, it has been my impression that the more successful portfolios have had average turnover rates which, over time, have gravitated to about 25% per year which, in turn, has implied average holding periods for the stocks in the portfolios of about four years....»

«Heywood, Middleton & Rochdale Glaucoma Repeat Readings Service Heywood, Middleton & Rochdale Glaucoma Repeat Readings Policies and Protocols GM Primary Eyecare Ltd Heywood, Middleton & Rochdale Glaucoma Repeat Readings Service GRRS Contract and Protocol Key Points Each practice has a contract with GM Primary Eyecare Ltd (GMPEC Ltd) to supply services under the Glaucoma Repeat Readings Service (GRR). This contract mirrors the contract between GMPEC LTD and the Clinical Commissioning Group (CCG)....»

«SOLVABLEGROUPS AND MODULAR REPRESENTATION THEORY BY PAUL FONG(') In [4] the representation theory of finite solvable groups was studied, and under the assumption of solvability, it was shown that several conjectures of R. Brauer arising from modular representation theory were true. These conjectures are presumably true without the assumption of solvability. In this paper I should like to describe some properties of modular representations of solvable groups which are not shared in common by all...»

«1 THE STENOGRAPHIC BRAIN: A SUPERPROCESSOR Professor Waldir Cury Retired Stenographer/Reviser of the Legislative Assembly of the City of Rio de Janeiro – Brazil Shorthand Professor INTERSTENO Educational Member SHORTHAND CHARACTERISTICS LEARNING GRADUAL SPEED ACHIEVEMENT BRAIN EXERCISE MISCELLANEA “The art of writing as fast as one can speak is the greatest triumph of writing.” Karl Faulmann Writing is one of the best inventions of mankind. And shorthand, according to Karl Faulmann in his...»





 
<<  HOME   |    CONTACTS
2016 www.dissertation.xlibx.info - Dissertations, online materials

Materials of this site are available for review, all rights belong to their respective owners.
If you do not agree with the fact that your material is placed on this site, please, email us, we will within 1-2 business days delete him.