WWW.DISSERTATION.XLIBX.INFO
FREE ELECTRONIC LIBRARY - Dissertations, online materials
 
<< HOME
CONTACTS



Pages:     | 1 |   ...   | 3 | 4 || 6 | 7 |   ...   | 13 |

«Rapport de Synthèse de la Consultation Nationale du Gabon Mai 2013 Table des matières iii Remerciements 1 Résumé Exécutif Résultats attendus en ...»

-- [ Page 5 ] --

3. Les perspectives économiques de l’Afrique ne sauront être confirmées, sans une redynamisation de l’ensemble du système éducatif impliquant une mobilisation accrue des financements ;

de nouvelles approches, visant notamment une éducation de qualité et correspondant à des orientations stratégiques plus adaptées au monde du XXIème siècle ;

4. Le monde est engagé dans une profonde mutation, particulièrement portée par les TICN. L’introduction des Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement (TICE) et l’initiation généralisée aux Technologies de l’Information et de la Communication Numérique (TICN) apparaît de nos jours comme une dimension centrale dans les transformations structurelles qui conditionnent une modernisation réelle du système éducatif, notamment au Gabon.

37 38 education nationale et enseignement supérieur Jeunes L a consultation – dialogue avec les jeunes a connu la mobilisation la plus dense, à travers trois grandes étapes successives, de l’étape régionale à l’intérieur du pays à la synthèse nationale, en passant par le campus universitaire. La liste des participants est chaque fois jointe en annexe.

Dans la ville de Port Gentil, 110 jeunes ont pris part, les 23 et 24mars 2013, à la consultation combinant des sessions plénières et des entretiens de groupe. Au terme de cette étape, les centres d’intérêt des jeunes ont

été ramenés par triangulation à 3 champs de priorités :

1. La santé ;

2. L’éducation ;

3. L’emploi ;

4. L’entreprenariat ;

5. Créer des structures d’écoute à l’endroit des jeunes.

Comme défis correspondants, la consultation a mis en exergue, notamment l’accroissement des centres de soins et structures sanitaires en milieu scolaire et universitaire et l’accès aux soins pour tous ; la qualité de l’éducation et l’adéquation formation emploi ; la création d’entreprise et l’emploi durable et des contrats à durée indéterminée (CDI).

Les discussions de groupe ont permis de livrer quelques représentations révélatrices de l’univers des jeunes, en relation avec les thèmes de l’emploi ; éducation ; santé ; loisirs ; environnement ; paix et citoyenneté ;

genre ; droits humains ; TICN ; culture et arts; média, etc.

39 EMPLOI  Bricole et … Absence de perspective Les jeunes, élèves ou et ceux qui n’ont aucune qualification professionnelle se contentent généralement d’une bricole, c’est-à-dire,

un travail sans valeur, un travail d’amateur et … parfois saisonniers :

jardiner, aide-maçon, peintre, extraction artisanale de sable dans l’Ogooué, photographie, sérigraphie, infographie, cordonnerie… quelques jeunes (sont) nantis de qualification professionnelle (ébénisterie, bâtisseur, mécanicien, chauffeurs, etc) qui sont sans emplois et qui manquent de moyens financiers pour créer leurs propres P.M.E. afin de se prendre en charge.

Il y a également ceux qui n’ont ni une qualification professionnelle, ni un diplôme scolaire ou universitaire, et qui ont envie d’initier des projets individuels ou collectifs en vue de faire face à leurs besoins quotidiens sans cesse grandissants.

40 jeunes

EDUCATION 

Déficience du milieu d’accueil Les effectifs pléthoriques que connaissent notre système éducatif (sur un table banc prévu pour deux élèves, se trouvent trois ou quatre apprenants, parfois des élèves n’ont même pas de places assises) le manque d’enseignants surtout au primaire et au secondaire, les échecs trop criards aux examens officiels, l’insuffisance remarquable des infrastructures (salles de classe, manque de barrière …) , le manque de bibliothèques et du matériel didactique, le délabrement des tableaux, le retard constaté au cours de beaucoup d’élèves, la désertion des salles de classe vers 11heures pour cause de fatigue, le harcèlement sexuel de certaines filles par les enseignants, les toilettes et les vestiaires inexistants ou mal entretenus car, disent-t-ils, « nous sommes nous-mêmes parfois responsables de l’état piteux de ces toilettes  », l’absence d’infirmerie, et même quand elles existent, elles sont dépourvues de médicaments, l’incapacité de certains élèves issus de familles défavorisées à se prendre en charge (logement, alimentation, fourniture vu la fermeture des internats, l’existence du phénomène des moyennes sexuellement transmissibles connu sous le sigle M.S.T. etc.

–  –  –

JEUNE  Etat de dépendance chronique La contribution des jeunes au développement des jeunes est si timide, car les notions de volontariat et de bénévolat ne sont pas encore bien vulgarisées à cause de l’influence des hommes politiques qui, pour des visées électoralistes sont toujours prêts à récompenser (argent, don en nature, collation) les jeunes d’une manière ou d’une autre pour tout service rendu. Le volontariat tombe donc en désuétude puisque les jeunes ont le sens du matérialisme.

Les jeunes estiment que le Parlement des jeunes du Gabon « c’est du folklore, car ça nous permet juste de se faire des amis ».

42 jeunes ART : A vil prix





«  Je ne suis pas un artiste en herbe, mais un artiste dans l’herbe ». Les jeunes ont beaucoup de volonté, mais ils n’ont pas d’interlocuteurs crédibles car certains responsables font le trafic ou le détournement des œuvres d’art, c’est-à-dire que les objets d’art sont payés à vil prix, ou collectés et revendus ailleurs à des prix exorbitants

–  –  –

« la télévision est un loup qui détruit la bergerie… c’est un poison pour la jeunesse ».

Mobiliser une stratégie de communication plus efficiente permettant une meilleure appropriation des enjeux des futurs cadres d’intervention par toutes les parties prenantes.

–  –  –

1. les Etudiants face au système universitaire : Défis et Perspectives dans le cadre de l’Agenda de Développement post 2015 ;

2. Jeunesse : mondialisation et intégration sous régionale ;

3. Participation des jeunes dans le processus de Développement ;

4. Jeunesse : TIC et Médias Sociaux ;

5. Vision des jeunes dans la consolidation de la démocratie et de la bonne gouvernance ;

6. La Santé Sexuelle de la Reproduction et Protection Sociale ;

7. Les Jeunes PVVIH : Préoccupations et recommandations ;

8. L’apport de la personne vivant avec un handicap dans le processus de développement ;

9. Le Dividende Démographique : Les tenants et Aboutissants.

Les débats ont tourné autour de quelques idées force :

• La nécessité de la planification prévisionnelle dans la gouvernance des universités ;

• La confusion qui prévaut sur certains droits communautaires, dans le cadre de l’intégration sous – régionale en Afrique centrale ;

• l’implication des jeunes dans la création de la richesse.

Considérée comme l’étape de la synthèse nationale, la consultation du 24 avril au Palais du Sénat a été ouverte sous les auspices des représentants du gouvernement gabonais et du SNU. Plusieurs communications ont servi à situer les enjeux de cette ultime phase dans la mobilisation des

jeunes en rapport avec l’Agenda post 2015, soit :

• Deux interventions des jeunes ;

• Une communication d’un jeune vivant avec le handicap ;

• Une synthèse sur la politique de la jeunesse, récemment adoptée ;

44 jeunes

• Le bilan sur les progrès réalisés dans la réalisation des OMD ;

• La synthèse des enjeux sur la thématique des jeunes, dans le cadre de l’Agenda post 2015, notamment sous le signe prédominant de la crise de l’emploi des jeunes et l’éclairage des analyses et stratégies de l’OIT en la matière. D’autres éclairages que l’on doit à l’UNESCO, dans son Rapport EPT 2012 ou à Mc Kinsey sur ‘’l’Afrique au travail. Croissance et création d’emplois’’, ont complété la compréhension des enjeux.

La poursuite des analyses dans le cadre de quatre groupes de travail constitués autour de l’éducation, du handicap, de l’emploi et du développement durable, a débouché sur le constat d’améliorations enregistrées à certains égards et sur un certain nombre de conclusions,

les plus en vue ayant trait à :

•• La consolidation du cadre juridique régissant la situation des personnes vivant avec un handicap ;

•• L’amélioration des informations scientifiques sur la réalité du handicap ;

•• Les pistes de réflexion le champ des possibilités favorables à la discrimination positive ;

•• La protection de l’environnement en milieu urbain ;

•• L’aménagement de parcs en milieu universitaire ;

•• La restauration de l’autorité parentale, face à la crise grandissante au sein de la cellule familiale ;

•• L’application de la législation régissant la responsabilité et les obligations parentales ;

•• La promotion du soutien scolaire dans le système éducatif ;

•• L’adaptation de la formation aux besoins du marché ;

•• L’extension du réseau des centres de documentation et des campus numériques ;

•• L’accroissement de la capacité d’accueil des campus universitaires ;

•• La promotion de l’aménagement des édifices publics pour l’accès des personnes vivant avec le handicap ;

–  –  –

1. L’inclusion sociale est placée au centre des orientations stratégiques des nouvelles perspectives de l’Agenda post 2015. A ce jour dans le monde entier et particulièrement en Afrique et au Gabon, les personnes vivant avec un handicap bénéficient encore très peu si non pas du tout, de dispositifs suffisamment élaborés et durables, aux plans juridique, institutionnel et statistique, voire politique, favorisant la pleine expression de leur citoyenneté et leur garantissant l’équité, gage d’un développement inclusif ;

2. La prise de conscience à l’échelle du globe, de la situation de la jeunesse confrontée à une aggravation soutenue et persistante du chômage souffre encore d’un niveau de suivi inégal par rapport à la nature d’un enjeu qui obstrue l’horizon de plus d’une génération de personnes. La communauté internationale, tout en impliquant davantage les générations nouvelles, est invitée à faire montre de plus de leadership, condition sine qua non pour relever le défi de notre monde en quête d’un nouveau modèle économique et d’un New Deal digne du XXIème siècle ;

3. L’éducation est indissociable du projet de vie et de bien – être inhérent à la jeunesse et à chaque génération montante. En plus des défis d’hier, le système éducatif doit s’adapter à la nouvelle ère qui redessine le champ des connaissances et des compétences, depuis la transmission, jusqu’à leur validation, en passant par leur reconnaissance dans les univers professionnels, eux – mêmes en profonde mutation. La priorité de l’éducation 46 jeunes dans les objectifs de l’agenda post 2015, commande un dispositif d’accompagnement et des investissements à la mesure des transformations structurelles qui s’imposent, dans l’ensemble des secteurs de la formation ;

4. L’agenda post 2015 laisse ouverte l’opportunité de voir la communauté internationale, confirmer son engagement en faveur de la protection de la biodiversité, intimement liée au bien – être, notamment des nouvelles générations. La consécration du principe des Objectifs de Développement Durable est un gage correspondant à la perspective de progrès continus sur la voie d’un développement inclusif et durable.

–  –  –

L’An deux mil treize, le 16 avril s’est tenue dans la salle Georges DAMAS ALEKA du Palais Léon MBA un Atelier participatif sur les Consultations Nationales pour l’Agenda du Développement Mondial post 2015. Le

bureau des travaux de la Commission 1, était composé de :

• Professeur François OWONO NGUEMA (5ème Vice-président du Senat), Président ;

• Joséphine NZE MOUENIDIAMBOU (Député), 1er Rapporteur ;

• François NDJAMONO (Député), 2ème Rapporteur.

A eux, s’ajoutaient les membres du Sénat, de l’Assemblée Nationale, du Conseil Economique et Social et les représentants de l’administration (Voir la liste des participants en annexe).

Les débats ont porté sur deux questions fondamentales :

Quoi ? Pourquoi ? Se rapportant sur le thème général des travaux.

Après des échanges fructueux, les participants ont compris la nécessité de revoir à fond les objectifs indicateurs des OMD par rapport aux insuffisances constatées.

Par ailleurs, ils ont noté fort heureusement, la prise en compte dans le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE), des préoccupations de cette consultation nationale.

A l’issue des travaux, les recommandations ci –après ont été formulées dans les quatre grandes catégories de résultats attendus en matière de

développement post 2015 :

• La diversification de l’économie, infra PSGE ;

• Le changement de mentalité et de comportement des acteurs publics et privés autrement dit, il est temps de changer de paradigme en passant de l’afro pessimisme à l’afro optimisme dans l’engagement de tous pour le développement ;

–  –  –

B. Atelier 2 L’An deux mil treize, le 16 avril s’est tenue dans la salle Paul INDJENDJET N’GONDJOUT du Palais Léon MBA un Atelier participatif sur les Consultations Nationales pour l’Agenda du Développement Mondial post 2015.

Le bureau des travaux de la Commission 2, était composé de :

–  –  –



Pages:     | 1 |   ...   | 3 | 4 || 6 | 7 |   ...   | 13 |


Similar works:

«Panda Antivirus Server for Mac User Manual !#$%&'()*+,$-'*(& Use of this product is subject to acceptance of the Panda Security End User License Agreement enclosed. Panda Security™ is registered in the US Patent and Trademark office. the United States and other countries. Panda Security, S.L., Gran Vía Don Diego López de Haro 4, 48001 Bilbao, Spain. © Panda Security 2010. All rights reserved. & Panda Antivirus Server for Mac User Manual © 2010 Panda Security 2./0!1&23&425.15.6&...»

«2016 Magic Hat Mardi Gras Call for Floats Packet CALLING ALL REVELERS! Do you think you’ve got what it takes to have a float in the 21st Annual Magic Hat Mardi Gras Parade? It’s an exhilarating ride and it all takes place on Saturday, March 5, 2016. If you want to participate with a float, here’s what you need to do. 1. Read and Sign the Guidelines. There are several changes from year’s past, so please read the entire “Float Participation Guidelines” section of this packet, and sign...»

«SJLT 2 (2015) Truls Åkerlund: Son, Sent, and Servant: Johannine Perspectives on Servant Leadership Theory Son, Sent, and Servant Johannine Perspectives on Servant Leadership Theory Truls Åkerlund Abstract This study challenges the claim that Jesus is the archetypical servant leader as described in contemporary leadership literature. Based on a theological reading of the Fourth Gospel, the paper suggests that, as a servant, Jesus cannot be understood apart from his mission and obedience to...»

«FAMSI © 2005: Kristin Sullivan Making and Manipulating Ritual in the City of the Gods: Figurine Production and Use at Teotihuacán, México Research Year: 2004 Culture: Teotihuacán Chronology: Pre-Classic and Early Classic Location: Teotihuacán, Central México Site: Cosotlan 23 (Site 23:N5W3; Millon et al. 1973) Table of Contents Abstract Resumen Introduction Field Work Laboratory Work Evidence for the Production of Ceramic Figurines and Incensario Adornos Preliminary Phasing of the Surface...»

«AlphaSort: A Cache-Sensitive Parallel External Sort Chris Nyberg, Tom Barclay, Zarka Cvetanovic, Jim Gray, Dave Lomet Abstract A new sort algorithm, called AlphaSort, demonstrates that commodity processors and disks can handle commercial batch workloads. Using commodity processors, memory, and arrays of SCSI disks, AlphaSort runs the industry-standard sort benchmark in seven seconds. This beats the best published record on a 32-CPU 32-disk Hypercube by 8:1. On another benchmark, AlphaSort...»

«POVERTY AND FOOD SECURITY Jannatul Mozdalifa This report has been prepared as a chapter for a forthcoming book “Elusive Progress: State of Food Security in Bangladesh, 2012”, edited by Rashed Al Mahmud Titumir to be published by Shrabon Prokashani, Dhaka in October 2012 © Copyright: Unnayan Onneshan The content of this publication may be reproduced for non-commercial purposes with proper citation (please send output to the address mentioned below). Any other form of reproduction, storage...»

«BASAK MANDERS ¸ Implementation and Impact of ISO 9001 IMPLEMENTATION AND IMPACT OF ISO 9001 Implementation and Impact of ISO 9001 Implementatie en effect van ISO 9001 Thesis to obtain the degree of Doctor from the Erasmus University Rotterdam by command of the rector magnificus Prof.dr. H.A.P. Pols and in accordance with the decision of the Doctorate Board. The public defence shall be held on Friday 30 January 2015 at 09:30 hours by Başak Manders born in Dinar, Turkey Doctoral Committee...»

«View pictures View other presentations Courses in Small Animal Reproduction HOW I INVESTIGATE BITCH INFERTILITY by Alain FONTBONNE DVM, MSc, Senior Lecturer, Alfort Veterinary College, Paris, France In comparison to the last 10 or 20 years, veterinarians are now frequently requested to solve fertility problems in the dog, mainly due to the increased popularity of purebred dogs as well as for sentimental or financial reasons. In fact, breeders may be concerned about different kinds of problems...»

«Separating the Hope from the Hype: More perspectives on the use of information and communication technologies (ICTs) to benefit education in developing countries Excerpts from the World Bank’s EduTech blog (Volume III) Michael Trucano The World Bank 2012 Separating the Hope from the Hype: More perspectives on the use of information and communication technologies (ICTs) to benefit education in developing countries Excerpts from the World Bank’s EduTech blog Michael Trucano The World Bank...»

«   Interdependent   Discourses  of   Disability   A  Critical  Analysis  of  the  Social/Medical   Model  Dichotomy       Jan  Grue     Thesis  submitted  for  the   degree  of  Ph.D.,  to  the   Faculty  of  Humanities,   University  of  Oslo,  2011             Contents   Preface  and  acknowledgements   Part  I:  Introduction   Chapter  1:  Preliminaries   Disability:  A  complex  phenomenon  ...»

«April, 2014 CURRICULUM VITAE GIBSON, Jerry Don Citizenship: U.S. Professor: Electrical Engineering Birthdate: 12 May 1946 Birthplace: Ft. Worth, TX Marital Status: Married Number of Children: Two, Erin and Charles (deceased) Business Address: Home Address: Department of Electrical & Computer Engineering 3768 Brenner Drive 3163 Harold Frank Hall Santa Barbara, CA 93105 University of California, Santa Barbara Phone: (805) 687-7927 Santa Barbara, CA 93106-9560 Phone: (805) 893-6187 Fax: (805)...»

«TABLE OF CONTENTS ITEMS PAGES Introduction 5-6 Outline of the Facts 6-7 Overview of the Case and the Result of the Different Hearings_ 7-8 The Preliminary Enquiry 7 Trial in the Portland Circuit Court 7 Applications for Judicial Review 8 The Court of Appeal and the Privy Council Hearings 8 What were the Challenges that faced the Prosecution in the Trial of the Case in the Portland Circuit in 2004? 8-10 Inconsistencies in Ann-Marie Allen’s description of the gun 8-9 Dock Identification 9 The...»





 
<<  HOME   |    CONTACTS
2016 www.dissertation.xlibx.info - Dissertations, online materials

Materials of this site are available for review, all rights belong to their respective owners.
If you do not agree with the fact that your material is placed on this site, please, email us, we will within 1-2 business days delete him.