WWW.DISSERTATION.XLIBX.INFO
FREE ELECTRONIC LIBRARY - Dissertations, online materials
 
<< HOME
CONTACTS



Pages:     | 1 || 3 | 4 |   ...   | 9 |

«UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI MÉMOIRE PRÉSENTÉ À L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE EN ...»

-- [ Page 2 ] --

Ce courant, contrairement à l'école positiviste, néglige l'événement et insiste sur la longue durée en déplaçant son attention de la vie politique vers l'activité économique, l'organisation sociale et la psychologie collective. Ce courant s'efforce également de rapprocher l'histoire des autres sciences humaines que sont la géographie, l'économie, la démographie, la sociologie, l'ethnographie et la linguistique. Les tenants de cette école relèguent l'événementiel au second plan. Ils privilégient la manière de vivre des hommes, la conception qu'ils ont d'eux-mêmes, de leur propre corps, de leur existence familière. Ils ne s'intéressent plus seulement aux élites

–  –  –

citons, outre les fondateurs que l'on vient devoir, Fernand Braudel, Pierre Goubert, Emmanuel Le Roy Ladurie et Robert Mandrou. Selon eux, l'historien doit a voir la passion de comprendre, ce qui implique

–  –  –

conséquence, l'historien doit se livrer à une sorte de purification, en se débarrassant de ses préjugés, de ses sentiments et de ses références intellectuelles.

Les principales sources documentaires de notre étude sont les minutes notariales, notamment les contrats de mariage, les contrats de concessions, de ventes et d'inventaires de biens. La consultation de ces pièces s'appuie sur des outils de base tels les inventaires de. Guy Bourde, Hervé Martin, Les écoles historiques, Paris, Seuil, 1983, pp. 215-243.

Pierre-Georges Roy et la banque de données Parchemin.

. Pierre-Georges Roy, Inventaire des concessions en fief, 6 volumes, Beauceville, L'« Ëclaireur », Limitée, 1927-1929.

Pierre-Georges Roy, Inventaire des contrats de mariage du Régime français, 6 volumes, Québec, 1937-1938.

Pierre-Georges Roy, Inventaire des testaments, donations et inventaires de biens du Régime français, 3 volumes, Québec, 1941.

Pierre-Georges Roy et Antoine Roy, Inventaire des greffes des notaires du Régime français, 27 volumes, Québec, 1943-1976.

Pierre-Georges R oy, Inventaire des jugements en Conseil Supérieur de la Nouvelle-France, 7 volumes, Beauceville, L'« Éclaireur », Limitée, 1932Pierre-Georges Roy, Inventaire des insinuations de la prévôté de Québec, 3 volumes, Beauceville, L'« Éclaireur », Limitée, 1936-1939.

Pierre-Georges Roy, Inventaire des insinuations du Conseil Souverain de la Nouvelle-France, Beauceville, L'« Éclaireur », Limitée, 1921.

Pierre-Georges Roy, Inventaire d'une collection de pièces judiciaires, notariales etc., 2 volumes, Beauceville, L'« Éclaireur », Limitée, 1917.

Pierre-Georges Roy, Inventaire des ordonnances des Intendants, 4 volumes, Beauceville, L'« Éclaireur », Limitée, 1919.

CHAPITRE I

–  –  –

l'environnement. Les paysages, la nature du sol, les structures agraires, les forêts, les cours d'eau, le climat, la flore et la faune amènent les hommes à développer des comportements qui vont leur permettre d'assurer leurs besoins essentiels que sont l'alimentation, l'habitat et l'habillement.

Les pages qui suivent veulent faire ressortir quelques aspects de l'environnement à l'intérieur duquel vécurent les seigneurs et les censitaires à l'époque de la Nouvelle-France. La matière abordée s'articulera autour de quatre idées principalement : 1 ) les débuts de la Nouvelle-France, 2) le régime seigneurial, 3) la Côte-du-Sud, et 4) la seigneurie de Beaumont.

1. Les débuts de la Nouvelle-France Nous devons bien admettre que c'est depuis des millénaires que l'humanité se demande ce qu'il y a par delà l'Atlantique. Déjà à l'époque de l'Antiquité, certains savants comme Platon, Aristote et Sénèque, s'interrogeaient à ce sujet. Cependant, au XVe siècle, une urgence économique s'ajoutera à la curiosité scientifique puisque l'Europe dépend de la Méditerranée et qu'il devient nécessaire, afin de réduire le coût des produits asiatiques, d'atteindre directement les pays producteurs. De plus, les mines d'or d'Europe ne suffisant plus, il faut donc que celle-ci trouve de nouveaux gisements de métaux précieux à l'extérieur de son espace. Afin de répondre à ces impératifs, l'Europe fera entreprendre par des navigateurs de longs voyages à travers l'Atlantique. Cinq pays vont participer à cette gigantesque aventure : le Portugal, l'Espagne, la Hollande, l'Angleterre et la France. À la suite de nombreux voyages, tous plus fructueux les uns que les autres, la France revendiquera l'espace allant de la Floride au Cap-Breton. On lui donnera le nom de Nouvelle-France.

Or, à la fin du XVIe siècle, aucun Européen n'habite encore le Canada. À partir de 1580, des marchands organisent des voyages de traite sur les côtes du Saint-Laurent. C'est désormais sur le commerce des fourrures que va s'appuyer la colonisation. En 1627, le cardinal Richelieu fonde une puissante société : la Compagnie des CentAssociés. On lui concède, en fief et seigneurie, tout le continent nord

–  –  –

espace est accordé pour fins de peuplement. Les Associés doivent, au cours des quinze premières années, y envoyer 4 000 personnes qu'ils devront entretenir pendant 36 mois. 15 En 1663, la Compagnie est dissoute. Le peuplement a connu un accroissement, mais pas en lien direct avec les Cent-Associés. Ce sont des particuliers et des communautés religieuses, comme les Ursulines, les Hospitalières et les Sulpiciens, qui mirent véritablement en mouvement la colonisation de la vallée du Saint-Laurent. Leur œuvre marquera l'évolution de la Nouvelle-France.





. Marcel Trudel, Initiation à la Nouvelle-France, Histoire et institutions, Montréal, Holt, Rinehart et Wilson. 1968, p.49.

2. Le régime seigneurial Le régime seigneurial constitue un modèle de structure agraire qui a connu son apogée en Europe dès l'époque féodale ( XI e - XIIIe siècles). C'est au XVIIe siècle qu'il est instauré en Nouvelle-France par la métropole française dont l'objectif est de coloniser cet immense territoire. C'est un pilier sur lequel repose l'ensemble du monde rural.

En effet, ce système constitue le fondement sur lequel s'organisa la société rurale. Aux lendemains de la Conquête de la Nouvelle-France par les Anglais en 1760, le régime seigneurial restera en place dans la vallée du Saint-Laurent jusqu'en 1854, alors qu'il sera aboli par une loi du Canada-Uni.

Demandons-nous ici en quoi consiste le régime seigneurial canadien. Il s'agit d'un système qui accorde à des entrepreneurs appelés seigneurs, une portion plus ou moins grande de terre pour y établir des habitants, en fixant d'avance et d'une façon précise des droits et devoirs réciproques dont l'État se réserve la surveillance.

Ainsi, le régime seigneurial se définit surtout par la présence d'un système de droits et de devoirs qui détermine et qui limite les pouvoirs respectifs des principaux acteurs de la seigneurie. Afin de bien saisir la nature même du régime seigneurial, il importe ici de s'attarder quelque peu sur la nature des droits et devoirs des seigneurs et des censitaires.

D'une part, le seigneur profite de droits honorifiques et de droits onéreux fondés sur des titres et exercés sous la surveillance de l'État.

Dans une société où l'honneur était la récompense la plus fréquente, il convenait d'en accorder le plus possible au seigneur : on lui rend donc des honneurs ecclésiastiques et des honneurs civils. 17 Le seigneur a ainsi droit, dans l'église, à un banc gratuit au premier rang du côté droit

–  –  –

processions, puisque le seigneur a préséance sur le peuple, il vient. Marcel Trudel, Le régime seigneurial. Ottawa, 1971, p. 3.

. Ibid., p. 11.

tout de suite après le curé. Il a également droit à l'inhumation dans l'église, sous le banc seigneurial.

–  –  –

devoir de planter le mai (un sapin ebranché dont on a gardé la tête) devant le manoir seigneurial, le 1 er mai de chaque année. L'exercice de ce devoir donne lieu à une fête populaire dont Philippe Aubert de Gaspé a laissé une belle description. 18 Le censitaire doit également payer annuellement le cens au seigneur qui représente un impôt symbolique par lequel il reconnaît que le seigneur est propriétaire de la terre concédée.

Par la suite, il y a les droits onéreux. Ces droits sont lucratifs et sous la surveillance de l'État. Le seigneur ne peut donc les augmenter à sa guise et ne peut non plus se donner des droits qui n'ont pas été prévus dans le contrat de concession. Cela signifie que les clauses apparaissant sur un contrat de concession restent en vigueur jusqu'au milieu du XIXe siècle. Le seigneur perçoit d'abord la rente qui consiste. Philippe Aubert de Gaspé, Les anciens Canadiens, Québec, Bibliothèque Nationale du Québec, 1994, pp. 151-161.

en une redevance annuelle et perpétuelle, stipulée en nature et/ou en argent dans chaque contrat de concession de chaque censitaire. Le seigneur perçoit ensuite les lods et ventes. Ce droit lui permet de toucher le douzième de la valeur des biens fonciers d'un censitaire lors de leur vente et a pour but de rendre plus complexe la mutation des terres. À ces lods et ventes se rattache le droit de retrait : si un censitaire vend son domaine à un prix trop bas, ce sera au préjudice des lods et ventes ; le seigneur peut ainsi, dans les quarante jours, se porter acquéreur en acquittant lui-même le prix d'achat.

Le seigneur jouit aussi des droits de banalités, autrement dit, celui-ci détient le monopole du moulin à farine, de la coupe du bois de chauffage et de construction, de la chasse, de la pêche, etc.

Finalement, le seigneur peut imposer trois ou quatre journées de corvées par année.

D'un autre côté, le seigneur a aussi des devoirs envers l'État et envers les censitaires. Le seigneur doit faire acte de foi et hommage Marcel Trudel, Le régime seigneurial, Ottawa, 1971, p. 12.

au roi ou à son représentant dans la colonie. Il est également tenu de

présenter un aveu et dénombrement de sa seigneurie qui comprend :

1) une description de chacune des terres qui compose la seigneurie, 2) un relevé de l'étendue des terres et de la superficie en culture, et 3) les montants des cens et rentes. Il doit aussi, entre autres, réserver au roi le bois de chêne ainsi que les mines et minerais se trouvant sur sa seigneurie.

Finalement, si le seigneur veut vendre sa seigneurie, l'acquéreur devra s'acquitter du droit de quint qui consiste en une taxe de vente qui équivaut au cinquième de la valeur du fief, ce qui limite le nombre de vente de seigneuries.

Ses devoirs envers les censitaires se présentent comme suit :

d'abord, il doit tenir ou faire tenir feu et lieu sur sa seigneurie, autrement dit, le manoir seigneurial doit être habité. Ensuite, il a l'obligation de concéder des terres, de construire un moulin à blé et d'entretenir celui-ci. Enfin, il est tenu d'établir une cour seigneuriale et d'en payer les officiers. Cette cour aura pour objet principal de régler les litiges pouvant subvenir entre les censitaires. Ceux-ci pourront y avoir accès gratuitement.

Il est évident que les droits des censitaires correspondent aux devoirs du seigneur. Par ailleurs, ces agriculteurs devront d'abord habiter leur terre dès la première année de la concession, défricher celle-ci et y ériger des bâtiments. De plus, ils payeront leurs redevances au manoir seigneurial, puis feront la confection et l'entretien d'un chemin qui puisse se jouxter à celui des voisins. Bref, ils seront responsables de l'axe routier qui passe sur leur terre, durant les quatre saisons, jusqu'à ce que l'État prenne cette responsabilité au XIXe siècle.

Le fleuve Saint-Laurent jouera un rôle déterminant dans la configuration des seigneuries et des censives. Cette grande voie d'eau servira ainsi de front à toutes les seigneuries qui s'établiront sur les deux rives. La plupart des seigneuries seront étroites et profondes. Marcel Trudel, Le régime seigneurial, Ottawa, 1971, p. 16.

formant des rectangles, orientés de sorte qu'ils puissent être, d'un côté, perpendiculaire au fleuve, et de l'autre, parallèles à celui-ci (carte 2). On tirera également à l'intérieur de chaque seigneurie des bandes parallèles aux frontières du fief et, comme pour ce qui est des seigneurs, ces bandes seront étroites et profondes, afin qu'un plus

–  –  –

feront donc un cadastre de la vallée du Saint-Laurent, incluant d'abord les seigneuries, ensuite les censives au fur et à mesure de leur concession. L'humanisation s'est faite d'une manière rationnelle.

Le développement des seigneuries s'est fait à partir des centres urbains de Québec, de Trois-Rivières et de Montréal, à un rythme variable. Lorsque l'on consulte l'atlas historique de Marcel Trudel 22, on peut constater qu'il y eut 46 concessions de seigneuries entre 1623 et 1653, 25 au cours de la décennie suivante, et 46 en 1672. Vers 1700, la plupart des 245 seigneuries de la Nouvelle-France étaient concédées. Elles se répartissaient comme suit : 108 étaient situées. Marcel Trudel, Le régime seigneurial, Ottawa, 1971, p. 3-4.

. Marcel Trudel, Atlas de la Nouvelle-France, Québec, Presses de l'Université Laval, 1973, pp. 174-179.

dans le gouvernement de Québec, 51 dans celui de Trois-Rivières, et 86 dans celui de Montréal. Or, au XVIIIe siècle, une vingtaine d'entre elles, dont celle de La Malbaie, reviendront au Domaine du roi, étant donné que leur seigneur avait négligé la colonisation.

Les censitaires pouvaient également perdre leur concession, en cas de négligence. Les archives notariales mentionnent parfois qu'une terre est concédée à nouveau à un exploitant, étant donné que son successeur avait omis de s'y installer, d'ériger des bâtiments et de faire les défrichements requis. L'humanisation de l'environnement était un objectif que devaient atteindre autant les seigneurs que les censitaires.



Pages:     | 1 || 3 | 4 |   ...   | 9 |


Similar works:

«How to Meditate on God By Rhonda Jones www.thechristianmeditator.com Christian Meditation Isn’t Just for Monks God by Rhonda Jones ©Copyright Serenity Enterprises2008 www.thechristianmeditator.com Christian Meditation Isn’t Just for Monks! How to Meditate on God by Rhonda Jones www.thechristianmeditator.com ©Copyright SerenityEnterprises 2008 NOTICE: This is a Free Ebook! You have the right to freely distribute this Ebook, use it as a promotional giveaway or give it as a free bonus. You...»

«Youth, Revolt, Recognition The Young Generation during and after the “Arab Spring” Edited by Isabel Schäfer Introduction by Isabel Schäfer MIB-Edited Volume Berlin 2015 Projekt „Mittelmeer Institut Berlin (MIB)“ Project „Mediterranean Institute Berlin (MIB)“ Institut für Sozialwissenschaften Humboldt-Universität zu Berlin Unter den Linden 6, 10099 Berlin Dr. Isabel Schäfer Mail: i.schaefer@hu-berlin.de The MIB publication series is available online at...»

«UNITED STATES OF AMERICA Before the SECURITIES AND EXCHANGE COMMISSION INVESTMENT ADVISERS ACT OF 1940 Release No. 3574 / April 4, 2013 INVESTMENT COMPANY ACT OF 1940 Release No. 30446 / April 4, 2013 ADMINISTRATIVE PROCEEDING File No. 3-15263 ORDER INSTITUTING ADMINISTRATIVE In the Matter of AND CEASE-AND-DESIST PROCEEDINGS, PURSUANT TO SECTIONS 203(e), 203 (f), ZPR INVESTMENT AND 203(k) OF THE INVESTMENT MANAGEMENT, INC. AND ADVISERS ACT OF 1940 AND SECTION 9(b) MAX E. ZAVANELLI OF THE...»

«9 TÉCNICAS EN LOS PUEBLOS DEL LAGO ATITLÁN II Construcción de casas Usos del maguey, del tule y de la caña brava Fabricación de jabón Apicultura Cacería EDITORA Perla Petrich EQUIPO DE ESTUDIOS María Elizabeth Ujpán Ajquivijay Gregorio Simaj García Antonio Salquil Ixcalap Lorenzo Tuy Navichoc Jaime R. Matzar Juan Vásquez Tuiz Felipe Tuy Navichoc Daniel Mendoza Ujpan (estudiante del Instituto Bilingüe Tz’utujil) COORDINADOR Carlos Ochoa García Con la colaboración de Marina...»

«Jadwiga Paja-Stach Witold Lutosławski and the European Musical Tradition Witold Lutosławski has spoken many times about the influences exerted on him by the music of European composers from the Baroque era to the twentieth century. He has mentioned the music of Bach, Haydn, Beethoven, Chopin, Brahms, Debussy, Roussel and Bartók as an inexhaustible source of inspiration1. The connections of Lutosławski with tradition have also been spoken of by authors of works devoted to the composer,...»

«ANALYSIS OF CODE SWITCHING AND CODE MIXING IN THE TEENLIT CANTING CANTIQ BY DYAN NURANINDYA A THESIS In Partial Fulfillment of the Requirements For the S1 Degree at the English Department Submitted by: DIAS ASTUTI CAKRAWARTI NIM. A2B006028 FACULTY OF HUMANITIES DIPONEGORO UNIVERSITY SEMARANG 2011 PRONOUNCEMENT The writer states truthfully that this thesis is compiled by her without taking the result from other researches in any universities, both in S1 degree or in Diploma degree. Besides, the...»

«Global Cholas: Reworking Tradition and Modernity in Bolivian Lucha Libre By Nell Haynes ´ Pontifica Universidad Cat olica de Chile Resumen ´ ´ Este art´culo examina las mujeres luchadoras en La Paz, Bolivia, y como estas usan creativamente ı los supuestos por parte de los turistas de ser “tradicionales” y de que est´ n actuando en eventos a ´ “exoticos.” Desde 2001, mujeres ind´genas participan en la lucha libre —una forma de lucha ı procedente de M´ xico y los Estados...»

«CDS-Bond Basis Arbitrage: A Stabilizing Force in the Corporate Bond Market Abstract The CDS-bond basis, the difference between the spreads of credit default swaps and corporate bonds, is often interpreted as an indicator of mispricing. We show that the residual basis, the part of the basis that cannot be explained by a wide range of risk factors, is a better measure of arbitrage opportunities. We achieve significant abnormal returns by buying bonds with low residual basis and selling bonds with...»

«Acknowledgement The following guidebook was developed using a multitude of resources. We would like to thank the task force members and all the contributions from the field experts, community leaders and staff, students and faculty from Ohio’s campuses for their dedication to the safety of Ohio’s diverse college and university campuses. Introduction Violence is one of the most pressing and most intractable problems in the world today. Whether it be state-orchestrated warfare afflicted on...»

«Noname manuscript No. (will be inserted by the editor) Twitter Sentiment Analysis: How To Hedge Your Bets In The Stock Markets Tushar Rao · Saket Srivastava Received: 5th December 2012 arXiv:1212.1107v1 [cs.CE] 5 Dec 2012 Abstract Emerging interest of trading companies and hedge funds in mining social web has created new avenues for intelligent systems that make use of public opinion in driving investment decisions. It is well accepted that at high frequency trading, investors are tracking...»

«dinero por hacer encuestas dinero por hacer encuestas Ganando Dinero Por Encuestas Ganando Dinero Por Encuestas. Ad #: así ganar aún más dinero, ¡y por eso pagan muy bien! Lo major es que TODOS pueden hacer encuestas pagas. Ganar con encuestas y mas con InstaGC | Ganar dinero por hacer encuestas es posible, y esta web pretende ayudaros a ello. Aqui debajo teneis una lista de páginas web que pagan por hacer Ganar Dinero por Hacer Encuestas Ganar Dinero por Hacer Encuestas. 72 likes ·...»

«THE IMAGE OF THE ARAB IN ISRAELI LITERATURE By WARREN BARG AD Spertus College of Judaica first and, by now, classic confrontations between Arab and ONE OF THE Jew in modern Hebrew literature is depicted in a short vignette by Yosef l;layyim Brenner. Walking homeward through a Jaffa grove one evening in 1921, Brenner happened to meet a young Arab boy whom he recognized as a citrus worker. Casually questioning the boy, Brenner learned to his dismay that the boy was working an inordinate number of...»





 
<<  HOME   |    CONTACTS
2016 www.dissertation.xlibx.info - Dissertations, online materials

Materials of this site are available for review, all rights belong to their respective owners.
If you do not agree with the fact that your material is placed on this site, please, email us, we will within 1-2 business days delete him.