WWW.DISSERTATION.XLIBX.INFO
FREE ELECTRONIC LIBRARY - Dissertations, online materials
 
<< HOME
CONTACTS



Pages:     | 1 |   ...   | 4 | 5 || 7 | 8 |   ...   | 9 |

«UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI MÉMOIRE PRÉSENTÉ À L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE EN ...»

-- [ Page 6 ] --

Le notaire Dulaurent énumère ensuite ce qui se trouve dans les deux cabinets de la chambre. Il note un mauvais lit, une cannevette de 12 flacons, un petit lit couvert d'une vieille peau de caribou et un lit en bois de pin. Il énumère également plusieurs cuillères. Le contenu des deux cabinets a été estimé à 74 livres et 10 sols.

Rien n'a été trouvé dans la cave. Cependant, au grenier, il y avait une peau de bœuf et une peau de veau ainsi que trois douzaines de chandelles, six minots de blé, deux minots et un boisseau d'avoine pour les semences, un demi-minot de pois blancs et des objets en fer servant à l'usage du moulin à eau. Les objets au grenier furent estimés à 53 livres et 10 sols.

Le notaire Dulaurent a ensuite fait l'évaluation de biens qui se trouvaient à l'extérieur de la maison, soit : une carriole, la ferrure d'une calèche, une méchante hache, une vieille traîne et une herse en bois, valant 20 livres. Il énumère aussi le cheptel : deux vaches, une petite taure, trois porcs, douze poules et un coq, ayant une valeur de 115 livres.

L'énumération des articles se trouvant dans le moulin à eau a été faite, cependant sans évaluation car i Is devaient servir à l'usage d u moulin. Notons cinq marteaux à piger, une pince de fer, une masse de fer, une herse, une mauvaise hache, une mauvaise houe, une paire de tenailles, un vieux câble coupé en deux et deux minots et demi de blé.

Les biens meubles s'élevaient à 714 livres et 16 sols. Le notaire a mis de côté les biens immeubles, soit la seigneurie (manoir, terre et dépendances) ainsi que le moulin (Tableau 6).

Au niveau des dettes actives, la veuve de Beaumont a déclaré que les censitaires étaient redevables de plusieurs années d'arrérages de cens et de rentes, et de plusieurs droits de lods et ventes de terres.

Cependant, aucun montant n'a été spécifié.

Les dettes passives, par contre, sont énoncées clairement.

Elles s'élèvent à 651 livres, ce qui représente un léger endettement (Tableau 6).

Le notaire Dulaurent termine l'inventaire en décrivant les papiers du seigneur de Beaumont : les lettres de noblesse accordées au premier seigneur de Beaumont datant du mois de mars 1668, l'original en papier de la concession de la seigneurie de Beaumont datant du 7 octobre 1683, l'acte de foi et hommage rendu le 16 février 1723 par le deuxième seigneur de Beaumont, 16 procès-verbaux d'arpentage des terres de la seigneurie de Beaumont, 46 contrats de concession de terres dans la seigneurie de Beaumont, et plusieurs autres encore.

Comme nous pouvons le constater, suite à l'énumération des biens de cet inventaire, le deuxième seigneur Couillard n'était pas fortuné. La plupart de ses biens meubles étaient vieux et usés. De plus, les censitaires lui devaient des arrérages de cens et rentes ainsi que de lods et ventes sur leurs terres.

L'inventaire fut suivi de la vente des biens meubles de la succession, par adjudication. Dans une telle circonstance, ce sont les plus h auts e nchérisseurs q ui acquièrent les b iens e n payant ceux-ci comptant. Or, les héritiers ont le droit de participer aux enchères, ce qui permet de retenir des biens dans la famille. C'est ce qui s'est produit ici.

Ainsi, une question se pose : pourquoi la veuve, qui ne voulait point se remarier, a-t-elle fait confectionner un inventaire et procéder à la vente des biens meubles ? Nous croyons qu'elle a voulu ainsi régler un problème avec son fils Charles-Marie, qui allait devenir le

–  –  –

Charles-Marie Couillard (Annexe 10) est né à Beaumont le 2 mai

1733. Il passa sans doute son enfance et son adolescence sur le domaine familial, où il put s'initier aux divers modes de gestion d'une seigneurie.

–  –  –

d'émancipation d'âge au Conseil supérieur de Québec. 73 Sa requête fut reçue favorablement, de sorte que dès lors il ne relevait plus d'un tuteur. Il pouvait ainsi faire rédiger des documents officiels et exercer des activités économiques, sans devoir attendre l'âge de la majorité qui était alors fixée à 25 ans.

Deux ans plus tard, Charles-Marie épousa à Beaumont, MarieDemande de lettres d'émancipation d'âge de Charles-Marie Couillard de Beaumont, 28avriM755, Conseil Supérieur.

Françoise Boilard, fille de Mathurin Boilard et de Marie Audet.74 Le contrat de mariage passé devant le curé de la paroisse de Beaumont puis déposé dans le greffe du notaire Jean-Claude Panet, mentionne que le douaire (droit de l'épouse sur les biens de son mari ) s'élevait à la somme de 1 000 livres et que le préciput (droit reconnu aux époux en cas de décès de l'un des conjoints) serait d'un montant de 500 livres.

Sa sœur Marie-Françoise se maria, quant à elle, en novembre 1758, avec le marchand Louis Turgeon, issu d'une famille d'habitants

–  –  –

contrat de mariage passé devant le notaire Christophe-Hilarion Dulaurent mentionne que le douaire et le préciput s'élevaient à 1 000 livres. La future épouse déclare comme biens personnels le tiers de la seigneurie de Beaumont ainsi que le tiers du domaine et du moulin de cette seigneurie. Les futurs époux s'engagent à nourrir et entretenir la. Contrat de mariage entre Charles-Marie Couillard de Beaumont et MarieFrançoise Boilard, 6 janvier 1757, ANQ-Q, Greffe de Jean-Claude Panet.





C'est Gaspard Dunière qui passa le contrat. Son père Louis Dunière I fut marchand de Québec ; son frère Louis Dunière II fut aussi marchand de Québec.

veuve Couillard de Beaumont pour le reste de ses jours à condition que cette dernière leur abandonne la somme de 600 livres qui lui a été adjugée pour sa part qui lui revient dans la seigneurie de Beaumont.

Comme la somme est insuffisante pour la nourriture et l'entretien de la dame, celle-ci leur abandonne en outre tout ce qui lui appartiendra lors de son décès.75 Les événements familiaux qui se déroulèrent par la suite se situent en dehors du cadre de la présente étude. Ils n'ont donc pas fait l'objet d'analyse. Voyons plutôt la gestion de la seigneurie, au cours des dernières années du régime français.

–  –  –

Lors de la mort de son père, en 1753, Charles-Marie Couillard n'avait que 1 9 ans. Il était encore mineur. Comme héritier, il avait droit aux deux tiers de la seigneurie et sa sœur Marie-Françoise, au. Contrat de mariage entre Marie-Françoise Couillard de Beaumont et Louis Turgeon, 5 janvier 1759, ANQ-Q, Greffe de Christophe-Hilarion Dulaurent.

dernier tiers de celle-ci. C'est donc leur mère, veuve du deuxième seigneur, qui allait gérer la seigneurie pendant quelques années. 76 II est intéressant de noter que celle-ci concédait des terres à des conditions différentes de celles des deux premiers seigneurs. Les censives avaient la même superficie qu'auparavant, soit 3 arpents de front sur 40 de profondeur, mais le montant de la rente seigneuriale annuelle avait considérablement augmenté, en raison sans doute de la guerre de la Conquête et de l'inflation que connaissaient alors les prix courants. Cette rente s'élevait désormais à 8 et 9 livres. Elle était encore payable le 29 septembre (fête de saint Michel). Le cens, pour sa part, demeurait au même montant, soit 3 sols pour l'étendue de la concession. Les autres clauses des contrats de concession n'avaient pas connu de changement.

C'est à compter de juin 1757 que Charles-Marie Couillard succéda à sa mère dans la gestion de la seigneurie. On constate qu'il adopta les mêmes formules que celle-ci lors de concessions de. Contrat de concessions de la veuve Beaumont pour Jean Plante, 21 mars 1757 et pour Nicolas Plante, 17 mai 1757, ANQ-Q, Greffe de Joseph Fortier.

censives. À noter que ces nouveaux tarifs de rente seigneuriale seront en vigueur pendant un siècle, jusqu'à l'abolition du régime seigneurial en 1854.

Le troisième seigneur de Beaumont décéda sur sa seigneurie en 1819 à l'âge de 86 ans. Sa femme, Marie-Françoise Boilard étaient décédée à Beaumont, 12 ans plus tôt, en 1807. Dix enfants sont nés de cette union. Cependant, aucun d'eux ne fut seigneur de Beaumont.

C'est le fils de Marie-Françoise Couillard et de Louis Turgeon, Louis, qui devint le quatrième seigneur de Beaumont, en plus d'exercer le notariat pendant plus de 30 ans. 77 Ainsi, la gestion de la seigneurie de Beaumont par les seigneurs Couillard s'étendit sur un siècle et demi. C'est eux qui l'ont ouverte et colonisée. Même si la seigneurie de Beaumont rapportait peu et que les seigneurs Couillard n'étaient guère riches, ils ne s'en départirent point. Nous verrons maintenant, dans le chapitre suivant, les. Dictionnaire Biographique du Canada, Volume 6, Québec, Presses de L'Université Laval, p. 869-870.

différents acteurs de l'humanisation de la seigneurie de Beaumont : les censitaires.

–  –  –

LES CENSITAIRES : ACTEURS DE L'HUMANISATION

Les censitaires sont les acteurs de l'humanisation. Tout au long du régime seigneurial, ils ont dû défricher, construire maison et dépendances dont ils avaient besoin, et mettre en culture leur terre ; ils ont ainsi humanisé la vallée du Saint-Laurent.

L'objet de ce présent chapitre consistera à présenter ces acteurs de l'humanisation qui accomplirent leur œuvre dans la seigneurie de Beaumont à l'époque du régime français. Nous développerons notre présentation en deux temps : d'abord, nous donnerons une vue générale de ces hommes, de ces femmes, de ces enfants, et de leur œuvre, pour le XVIIIe siècle principalement, ensuite, nous ferons une étude de cas. Nous présenterons dans celle-ci une famille, à titre d'exemple, soit les Turgeon. Nous verrons sommairement leurs relations sociales, leurs activités multiples ainsi que leur fortune. Bref, il s'agira d'un portrait d'ensemble, suivi d'une étude plus spécifique d'une famille représentative, selon nous, de la collectivité à l'intérieur de laquelle elle s'insère.

1. Les censitaires de Beaumont Au cours du premier chapitre, nous avons vu les différents droits et devoirs des seigneurs et des censitaires. Mais, en tant que tel, qu'est-ce qu'un censitaire ? En fait, c'est un habitant qui demeure dans une seigneurie et qui y possède une censive (concession), chargée de cens, d'où le nom censitaire.

Le censitaire qui prenait possession de sa concession sur la seigneurie de Beaumont devait d'abord abattre des arbres, défricher, construire sa maison ainsi que les dépendances (grange, étable), enfin mettre en culture sa terre. Il oeuvrait à ces diverses activités durant les quatre saisons, chacune correspondant à des actions spécifiques.

La maison était bien entendu destinée à loger le censitaire et sa famille. Elle servait à la fois d'abri contre les intempéries, de lieu de repos et d'endroit servant à la préparation et à la consommation des repas.78 Comme « l'élevage d'animaux domestiques était essentiel si on voulait disposer de forces motrices additionnelles et supérieures à celle de l'homme, pour tirer la charrue, la charrette ou la traîne et que l'animal domestique entrait aussi dans la composition de l'alimentation humaine » 79, la construction de dépendances devait se faire assez tôt après la construction de la maison. L'étable servait d'abri aux animaux domestiques pendant l'hiver ainsi qu'à leur entretien et à leurs soins.

Quant à la grange, e Ile s ervait à l'entreposage e t a u t raitement d es produits de la terre. 80 Dans tous les contrats de concessions que nous avons analysés concernant la seigneurie de Beaumont, on mentionne que le censitaire doit « tenir feu et lieu » sur sa concession et la mettre en valeur.

Autrement dit, le censitaire a l'obligation de faire produire sa terre et Bernard Audet, Avoir feu et lieu dans l'île d'Orléans au XVIIe siècle,.

Québec, Les Presses de l'Université Laval, 1990, p. 7-8.

. Ibid., p. 8.

. Ibid., p. 151.

d'y établir sa résidence. En fixant l'habitant à son lieu de travail, l'État souhaitait que la concession devienne une entité économique durable et rentable. Ainsi, la préoccupation première de ces habitants, c'était leur terre, puisque leur subsistance et celle de leur famille en dépendaient. Une fois mise en valeur, la terre doit pourvoir aux besoins fondamentaux : la nourriture (végétale et animale), les vêtements (laine des moutons), la maison et le bois de chauffage pour l'hiver, en plus de quelques surplus à vendre ou à échanger.81 Cette terre est également le principal héritage que le censitaire léguera à ses enfants lors de son décès.

Or, qu'en est-il de l'œuvre d'humanisation réalisée par les censitaires de la seigneurie de Beaumont, après un peu plus de 50 ans de labeur ? C'est ce que l'aveu et dénombrement de 1723 nous révélera.

. André Lachance, Vivre, aimer et mourir en Nouvelle-France, Montréal, Libre Expression, 2000, p. 138.

1.1. Les censitaires et leurs censives en 1723 C'est grâce à l'aveu et dénombrement effectué par Charles-Marie Couillard, 2e seigneur de Beaumont, le 15 mars 1723 82 que l'on peut tracer un portrait général des censitaires à cette époque (Tableaux 3, 4, 5, et carte 7). Rappelons que la seigneurie de Beaumont comptait 67 familles de censitaires en 1723, répartis dans trois rangs.

Comme l'aveu et dénombrement de la seigneurie de Beaumont fait mention des dimensions et de la superficie de chaque censive, on a pu évaluer le développement de chacun des rangs de la seigneurie.

Ainsi, le premier rang qui comprenait 32 familles, renfermait 47,8% de tous les censitaires de la seigneurie, en plus du domaine seigneurial.

Comme la totalité des censives de la seigneurie de Beaumont avaient 40 arpents de profondeur, seul le nombre d'arpents de front différait d'une censive à l'autre. Ainsi, de ces 32 familles, 71,9 % possédaient une terre de 3 arpents de front et d'une superficie de 120 arpents,. Acte d'aveu et dénombrement par Charles-Marie Couillard de Beaumont pour le fief et seigneurie de Beaumont, 15 mars 1723.

Un arpent = 1 8 0 pieds ou 58,47 mètres.

18,8 % entre 1 1/4 et 2 arpents de front et d'une superficie entre 60 et 80 arpents, puis 12,3 % entre 4 et 6 arpents de front et d'une superficie entre 160 et 240 arpents (Tableau 7 et carte 7).



Pages:     | 1 |   ...   | 4 | 5 || 7 | 8 |   ...   | 9 |


Similar works:

«Newsletter April 2013 www.glAmorgAnbirds.org.uk registered Charity 1129684 In thIs newsletter Bird Sightings. 2 Newsletter Editor Required 3 GBC AGM Notice. 3 Club News. 3 GBC Atlas. 4 Confusing Thrushes. 5 BTO News. 6 Trip Reports. 7 Membership Renewal. 10 Clockwise from top: Short-eared Owl at Rhaslas Pond (photo: Jeff Slocombe); Goldeneye at Ogmore (photo: Robert Mitchell); Common Snipe at Forest Farm (photo: Cliff Woodhead); Eurasian Jay at Forest Farm (photo: Cliff Woodhead);...»

«HOW CAN THERE BE HARMONY BETWEEN THOUGHTS AND FEELINGS? From a talk given in retreat in Schlagsülsdorf, Day 2, 6 October 2013. It was really a joy to walk along the road today, in the brilliant sunshine, down the little street which has practically no traffic. The rosehip berries and the red apples glistened in the sunlight. Listening to the crunch of my footsteps on the gravel, I walked along with a feeling of peace; there was no stress, but a feeling of One-ness, of not being separate from...»

«INVESTIGATION REPORT F15-01 USE OF EMPLOYEE MONITORING SOFTWARE BY THE DISTRICT OF SAANICH Elizabeth Denham Information and Privacy Commissioner for BC March 30, 2015 CanLII Cite: 2015 BCIPC No. 15 Quicklaw Cite: [2015] B.C.I.P.C.D. No. 15 Investigation Report F15-01 – Information & Privacy Commissioner for B.C. 2 TABLE OF CONTENTS PAGE COMMISSIONER’S MESSAGE 3 EXECUTIVE SUMMARY 5 1.0 PURPOSE AND SCOPE OF REPORT 7 2.0 OIPC DOCUMENT REVIEW AND INTERVIEWS 9 3.0 ISSUES IDENTIFIED 17 4.0...»

«MASFAA Conference Program Fall 2014 Climbing to Great HeiGHts October 12th-15th 2014 Charleston, West Virginia MASFAA Serving the IndIvIdual Stop by our Booth! ce! conferen Student Loan Servicing r Enjoy you rward to fo since 1980 We look you. ing with visit thy Will & Ka Providing Excellent Service.one student at a time Your designated phone line www.mohela.com | SchoolRelations@mohela.com Fao hotline 888.866.4353 633 Spirit Drive | Chesterfield | MO | 63005 1 MASFAA Conference 2014 Climbing...»

«Financial Globalization and the Transmission of Credit Supply Shocks: Evidence from an Emerging Market Philipp Schnabl Harvard University First Draft: November 2007 This Draft: March 2008 Abstract This paper analyzes whether equity holdings of international lenders a¤ect the transmission of credit supply shocks from developed countries to emerging markets. I exploit the 1998 Russian debt default as an exogenous credit supply shock to international lenders and trace out the impact on bank...»

«Space Debris Elimination (SpaDE) Phase I Final Report NASA NIAC 1111NIAC-0241 Daniel Gregory JF Mergen Aaron Ridley 12 Dec 2012 The material is based upon work supported by NASA under award 11-11NIAC-0241. Any opinions, findings, and conclusions or recommendations expressed in this material are those of the author(s) and do not necessarily reflect the views of the National Aeronautics and Space Administration. Table of Contents 1 Executive Summary 3 2 Introduction 3 3 Concept...»

«This is Kahler, Helge (2001): Supporting Collaborative Tailoring. Ph.D. thesis. Roskilde University. To enhance readability and save paper (this version: 179 pages) this particular version is differently formatted than the official version. You can obtain this version at www.helge-kahler.de/phd_thesis/. The official version Kahler, Helge (2001): Supporting Collaborative Tailoring. Ph.D. thesis. Roskilde University. Datalogiske Skrifter, ISSN 0109-9779 No. 91, 232 pages. can obtained...»

«SLA in the Instructional Environment Teresa Pica University of Pennsylvania This state-oftheart article reviews research on the role of instruction in SLA and the types of research that have been carried out, from experiments and classroom observation to task-based research and meta-analyses. The author examines the constructs and theories that this research has supported and concludes that more long-term classroom studies are needed. T Introduction he label, “instructional,” applied to...»

«Danco TM Phonics Readers Written by Dan Clarke, M.ed © 2007 Danco Phonics Readers Unit #1 Sam I am Sam. I am fat. I am a fat cat. I am Sam, a fat cat. I Sat I sat at a mat. I sat at a cab. I sat at a mat at a cab. I sat, sat, sat! Tab I am Tab. I am at bat. I am Tab at bat. I bat, bat, bat! Bat Bat a mat. Bat a fat mat. Tab bats a fat mat. Bam! Bam! Bam! Sat Tab sat at a mat. Sam sat at a fat mat. I sat at Sam’s mat. Tam sat at Tab’s mat. Skills: Short “ a”, b, t, m, s, f, c © Danco...»

«Vol 22 Page 146 ZONING BOARD OF APPEALS OF RIDGEFIELD MINUTES OF MEETING OCT0BER 21, 2013 NOTE: These minutes are intended as a rough outline of the proceedings of the Board of Appeals on Zoning of Ridgefield held on October 21, 2013 in the Public Meeting Room, Town Hall Annex, 66 Prospect Street, Ridgefield. Copies of recordings of the meeting may be obtained from the Administrator at cost. The Chairman called the meeting to order at approximately 7:30 p.m. Sitting on the board for the evening...»

«Everybody needs good neighbours? A study of the link between public participation and community cohesion Stella Creasy, Karin Gavelin and Dominic Potter Everybody needs good neighbours? A study of the link between public participation and community cohesion Stella Creasy, Karin Gavelin and Dominic Potter This work is licensed under a Creative Commons Licence (www.creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/uk/). This means that you are free to copy, distribute, display and perform the work under...»

«PETERBOROUGH REGIONAL COLLEGE CORPORATION BOARD Minutes of the meeting of the Corporation Board held on Thursday 15 May 2014 in the Burghley Room, William Cecil Hotel, St Martins, Stamford PE9 2LJ commencing at 4.55 pm. Present: Stephen Forster (Chairman) Sarah Adlam Rod Allerton Nigel Barber Brynmor Cross Jeff Crowson (Staff Governor) Ruth Hutchinson Ian Jackson Angela Joyce (Principal) Robert Phipps Judy Preece (Staff Governor) Andrew Stafford In attendance: (Vice-Principal – Corporate...»





 
<<  HOME   |    CONTACTS
2016 www.dissertation.xlibx.info - Dissertations, online materials

Materials of this site are available for review, all rights belong to their respective owners.
If you do not agree with the fact that your material is placed on this site, please, email us, we will within 1-2 business days delete him.