WWW.DISSERTATION.XLIBX.INFO
FREE ELECTRONIC LIBRARY - Dissertations, online materials
 
<< HOME
CONTACTS



Pages:   || 2 | 3 | 4 |

«Psychomotricité : Développement psychomoteur de l’enfant Première année 2003 - 2004 Nelly Thomas Mise à jour : 12 décembre 2002 2/37 ...»

-- [ Page 1 ] --

Université Pierre et Marie Curie

Psychomotricité :

Développement psychomoteur

de l’enfant

Première année

2003 - 2004

Nelly Thomas

Mise à jour : 12 décembre 2002

2/37 Psychomotricité : Développement psychomoteur de l’enfant - Nelly Thomas 2003 - 2004

Sommaire

Sommaire

Sommaire

3

Chapitre 1 : Le développement psychomoteur de l’enfant

7

Chapitre 2 : Les lois de développement psychomoteur

9

2.1 L’acquisition d’une fonction motrice 9 2.1.1 La myélinisation 9 2.1.2 L’établissement de relations inter-neuronales 9 2.1.3 L’organisation de l’activité électrique du cerveau 10 2.1.4 L’organisation des grands systèmes neuro-fonctionnels 10 2.1.5 Les bases physiopathologiques 10

2.2 Trois lois caractérisent l’évolution motrice 11 2.2.1 Loi de différenciation 11 2.2.2 Loi de variabilité 12 2.2.3 Loi de succession 12

2.3 L’environnement 12

2.4 Les niveaux d’évolution motrice 13 Chapitre 3 : Les différentes étapes de développement psychomoteur 15 de 0 à 6 ans

3.1 A la naissance 15 3.1.1 Les réflexes archaïques ou réactions primaires 15 3.1.2 Motricité - Postures 17 3.1.3 Préhension 17

3.2 Deux mois 17 3.2.1 Motricité - Postures 17 3.2.2 Préhension 17 3.2.3 Langage 18

3.3 Trois mois 18 3.3.1 Motricité - Postures 18 3.3.2 Préhension 18 3.3.3 Langage 18

3.4 Quatre mois 19 3.4.1 Motricité - Postures 19 3.4.2 Préhension 19 3.4.3 Langage 19

3.5 Cinq mois 19 3.5.1 Motricité - Postures 19 3.5.2 Préhension 20 3/37 2003 - 2004 Psychomotricité : Développement psychomoteur de l’enfant - Nelly Thomas Sommaire 3.5.3 Langage 20 3.5.4 Compréhension générale 20

3.6 Six mois 20 3.6.1 Motricité - Postures 20 3.6.2 Préhension 20 3.6.3 Langage 21 3.6.4 Compréhension générale 21

3.7 Sept mois 21 3.7.1 Motricité - Postures 21 3.7.2 Préhension 21 3.7.3 Langage 22 3.7.4 Compréhension générale 22

3.8 Huit mois 22 3.8

–  –  –

Chapitre 1 Le développement psychomoteur de l’enfant L’activité motrice de l’enfant est un instrument fondamental pour conquérir son univers. Cet instrument on ne peut pas l’étudier seulement d’un point de vue physiologique. Il doit être rattaché à

la vie psychique de l’enfant. Donc :

–  –  –

Un développement moteur normal sous-entend un psychisme d’une certaine qualité. L’activité motrice, dans la mesure où elle est intentionnelle, cette activité motrice ne peut pas être séparée de l’intelligence, de la connaissance.

–  –  –

L’enfant tout petit agit, et, c’est progressivement qu’il sera capable de se représenter dans la tête ce qu’il a agit. L’action de l’immédiat et du concret passera à des conduites plus élaborées : l’une nourrit l’autre. Le moteur aide l’intelligence à se construire et inversement.

Dans le psychisme, il n’y a pas que l’intelligence, la notion d’émotion est importance. Il existe une

interaction entre le moteur et l’émotionnel. WALLON a montré le retentissement du tonus musculaire sur l’état émotionnel :

–  –  –

L’activité motrice sera fonction de la qualité des échanges émotionnels entre la mère et l’enfant.

Pour que le développement psychomoteur de l’enfant soit harmonieux, il est nécessaire que l’enfant se sente bien et qu’il éprouve du plaisir.

Plusieurs théories expliquent le développement psychomoteur de l’enfant. Les principales sont :

— celles qui font appel à la maturation neurologique ;

— celles qui font appel à l’apprentissage et à l’expérience Maturation et apprentissage sont indissociables.

–  –  –

L’expérience va retentir sur la maturation et l’accélérer. Inversement, le défaut d’expérience peut retarder la maturation.

Exemples : expériences de privation sensorielles :

— un enfant sourd non traité précocément sera incapable d’acquérir un langage articulé correct.

— Frédéric II de Prusse a mené une expérience auprès de jumeaux séparés : l’un des jumeaux était élevé avec une nourrice qui lui parlait, l’autre jumeau chez une nourrice qui ne lui parlait pas. Ce dernier n’a pas développé de langage oral faute de stimulation.

–  –  –

Chapitre 2 Les lois de développement psychomoteur

2.1 L’acquisition d’une fonction motrice L’acquisition d’une fonction motrice dépend de l’élaboration des structures anatomiques, c’est-àdire l’élaboration du système nerveux central. A 7 mois, dans le ventre de la mère, la morphologie du système nerveux central est achevée avec environ 10 milliards de neurones.

Dans cette maturation du SNC quatre aspects sont fondamentaux : la myélinisation, l’établissement de relations inter-neuronales, l’organisation de l’activité électrique du cerveau, l’organisation des grands systèmes neuro-fonctionnels.

2.1.1 La myélinisation C’est la fabrication de la myéline autour des axones. La myélinasation des axones est un phénomène destiné à accélérer la vitesse de conduction.





La myéline apparaît sur les nerfs dès le 4ème mois de grossesse et se termine vers 2 ans. Les derniers centres myélinisés seront les grands centres du langage, de la gnosie (connaissance), de la praxie (action). La surveillance de la myélinisation se fait par l’observation des réflexes.

2.1.2 L’établissement de relations inter-neuronales Pour que l’influx nerveux circule, les neurones s’articulent entre eux grâce aux synapses. Ce système complexe nécessite des processus métaboliques, électriques et enzymatiques.

–  –  –

2.1.3 L’organisation de l’activité électrique du cerveau A la naissance l’enregistrement de l’activité du cerveau (EEG = électro-encéphalogramme) du bébé montre l’existence d’un courant de très faible voltage (amplitude) et de très faible fréquence.

Avant 3 mois il n’apparaît pas de différence de tracé entre la veille et le sommeil, c’est-à-dire si le bébé ouvre ou ferme les yeux, l’enregistrement de l’activité du cerveau n’est pas sensible aux perturbations extérieures.

Après 3 mois il apparaît une première ébauche de la réaction d’arrêt, c’est-à-dire la modification du tracé électrique suivant que le sujet ouvre ou ferme les yeux. Les stimulations extérieures vont donner un tracé différent. Le cerveau commence à intégrer des informations.

A 8-9 mois l’activité de veille et de sommeil se différencie.

2.1.4 L’organisation des grands systèmes neuro-fonctionnels Le développement du cerveau se spécialise par l’organisation des capacités fonctionnelles qui rendent possible la construction du moi : organisation de nos expressions émotionnelles, organisation des centres sensori-moteurs, organisation des centres perceptifs et analyseurs… 2.1.5 Les bases physiopathologiques

Repose sur l’individualisation de 2 systèmes de contrôle moteur :

• le système sous-corticospinal, archaïque

• le système corticospinal Le système sous-cortico-spinal

• comprend des faisceaux issus des noyaux du toit, de la formation réticulée et des noyaux vestibulaires

• issu du tronc cérébral, qualifié de système inférieur (ou encore extrapyramidal)

• mésencéphalique

• rôle essentiel dans le maintien de la posture et la fonction anti-gravitaire, c’est-àdire le tonus des muscles extenseurs des membres inférieurs et de l’axe corporel

• myélinisation précoce, entre 24 et 34 semaines de gestation et en direction ascendante caudo-céphalique Le système corticospinal

• comprend les zones corticales motrices, les cortex associatifs impliqués dans la motricité et les voies corticospinales 10/37 Psychomotricité : Développement psychomoteur de l’enfant - Nelly Thomas 2003 - 2004 Les lois de développement psychomoteur

• qualifié de système supérieur (ou encore pyramidal)

• contribution au contrôle du tonus postural par le jeu des influences inhibitrice ou excitatrices sur le motoneurone. Il modère les réactions posturales en hyperextension.

• Rôle prédominant dans la motricité fine et en particulier, dans l’exécution des mouvements indépendants des doigts ainsi que dans la précision et la vitesse de la manipulation.

• Myélinisation plus tardive, entre 32 semaines de gestation et 2 ans très rapidement (puis beaucoup plus lentement jusqu’à 12 ans), en direction descendante céphalocaudale, vers la moelle épinière.

Ces 2 systèmes n’ont ni la même fonction ni la même horloge de maturation. Le clinicien pourra suivre les étapes de maturation en examinant la fonction neuromotrice.

Un contrôle neuromoteur de type archaïque prédominera au cours de la vie fœtale, puis une phase « d’encéphalisation » lui succèdera et se poursuivra rapidement tout au long des 2 premières années, puis lentement.

Encéphalisation = croissance extraordinaire et disproportionnée des hémisphères cérébraux.

Entre les deux, la phase transitionnelle autour du terme de 40 semaines est d’un intérêt exceptionnel, puisque le clinicien pourra suivre de semaine en semaine la « prise de pouvoir » du système supérieur.

Chez le nouveau-né prématuré, les lésions ischémiques siègent en priorité dans la substance blanche hémisphérique (leucomalacies périventriculires) ; le contrôle moteur supérieur est donc altéré (plus ou moins selon l’étendue des lésions) et une infirmité motrice d’origine cérébrale (IMOC) le plus souvent spastique s’installera progressivement au cours de la 1ère année, avec des fonctions intellectuelles relativement respectées.

Chez le nouveau-né à terme, les lésions asphyxiques siègent en priorité dans la substance grise (cortex, noyaux gris de la base et, dans les formes gravissimes, tronc cérébral). Des déficits intellectuels et sensoriels sévères s’associent le plus souvent à l’IMOC.

2.2 Trois lois caractérisent l’évolution motrice

2.2.1 Loi de différenciation Au départ, le bébé a une motricité globale dont les décharges sont généralisées à tout le corps. L’activité motrice s’affine pour devenir de plus en plus fine, plus élaborée et plus localisée. Le bébé passe d’une motricité involontaire à une motricité volontaire.

11/37 2003 - 2004 Psychomotricité : Développement psychomoteur de l’enfant - Nelly Thomas Les lois de développement psychomoteur 2.2.2 Loi de variabilité L’évolution du développement psychomoteur se fait toujours dans un sens de perfectionnement progressif. Ces progrès ne sont pas uniformes et continus. Cette maturation se réalise par des progressions rapides mais également par des stagnations, des arrêts, voir même des régressions puis le développement peut repartir.

2.2.3 Loi de succession

L’ordre de maturation est d’une remarquable constance. Le développement psychomoteur se réalise à partir de 2 lois fondamentales :

Loi céphalo-caudale Les muscles de l’axe du corps sont d’autant plus tôt sous le contrôle de la volonté qu’ils sont plus proche de la partie céphalique (SNC). Cette loi descendante est marquée par une série d’étapes dans la coordination statique.

Donc, le contrôle musculaire s’achemine de la tête aux pieds. Par exemple, les muscles du visage sont contrôlés en premier puis l’enfant peut soulever sa tête avant de parvenir à s’asseoir.

Loi proximo-distale Les muscles des membres sont d’autant plus tôt sous le contrôle de la volonté qu’ils sont plus proche de l’axe du corps. Cette loi est marquée par une série d’étapes dans la coordination fine.

Donc, le contrôle s’achemine du centre du corps à la périphérie. L’enfant contrôle en premier ses bras, puis ses mains, puis ses doigts.

2.3 L’environnement De nombreux facteurs interviennent dans le développement psychomoteur du jeune enfant, tant sur le plan génétique que sur le plan environnemental.

L’hérédité, la place dans la fratrie, les choix éducatifs des parents, l’environnement naturel vont se combiner et influencer le développement de l’enfant.

La vie relationnelle est un facteur essentiel pour l’élaboration du développement psychomoteur.

Quel que soit son environnement (famille, hôpital, pouponnière), l’enfant a besoin, pour lui permettre un développement psychomoteur et psycho-affectif harmonieux, de recevoir une qualité et une continuité d’attention pour mettre en place des attachements privilégiés, c’est-à-dire des relations stables et sécurisantes.

12/37 Psychomotricité : Développement psychomoteur de l’enfant - Nelly Thomas 2003 - 2004 Les lois de développement psychomoteur

2.4 Les niveaux d’évolution motrice La locomotion des enfants se développe selon une succession de redressements, de maintiens, d’enchaînements et de déplacements qui vont des positions de décubitus à la station debout et à la marche.

Ces très nombreux enchaînements passent par la reptation, les retournements, la quadrupédie et diverses formes de redressements pour parvenir jusqu’à la locomotion bipodale. Ces différents enchaînements sont appelés les niveaux d’évolution motrice (N.E.M.).

C’est à partir de l’observation de la motricité innée que les NEM représentent des situations actives où les aptitudes cérébro-motrices innées interviennent dès les 1ers niveaux pour permettre des ajustements automatiquement régulés dans l’exécution des mouvements.

Grâce à cette régulation automatique inconsciente et aux expériences répétées, l’enfant apprend à contrôler les NEM puis les NEM suivants.

L’enfant découvre dans ses explorations du milieu extérieur les nombreuses combinaisons d’enchaînements possibles qui multiplient ses possibilités fonctionnelles.



Pages:   || 2 | 3 | 4 |


Similar works:

«Organisatorisk segmentering i de danske kommuner: Har Strukturreformen haft en effekt?Abstract: Dette paper behandler spørgsmålet om, hvilken betydning den danske Strukturreform anno 2007 har haft for den organisatoriske segmentering i de nydannede kommuner. Inspireret af henholdsvis historisk og rationel nyinstitutionalistisk teori opstilles to konkurrerende forventninger til Strukturreformens effekter. Først argumenteres der for, at Strukturreformen har givet kommunerne en unik mulighed...»

«ODYSSEY OFTHE MIND SPONTANEOUS PROBLEM SOLVING SPONTANEOUS PROBLEMS Verbal Hands -On Hands -On Verbal VERBAL In a Verbal spontaneous problem, the team is given a brainstorming-type problem to solve in a specific amount of time and scored according to he number and creativity of responses generated. The order in which members respond is usually random, and a higher point value is awarded for a creative answer than a common one. Examples: Name uses for a jack-o-lantern after Halloween. Name...»

«Louisiana Architecture: 1945-1965 The Contemporary House NATIONAL BACKGROUND Introduction: “I am not going to sit on furniture that continually reminds me of a machine shop or a hospital operating room.” Albert Einstein Machined modernism in art and architecture wasn’t for everyone. If Einstein had been talking about houses, he might have had in mind the high-art Farnsworth House near Chicago, a serene steel and glass box designed by the supreme modernist Mies van der Rohe (Photo 1). But...»

«Astronomy Cast Episode 68: Globular Clusters Fraser Cain: This week, we’re going to study some of the most ancient objects in the entire universe: globular clusters. These relics of the early universe contain hundreds of thousands of stars held together by their mutual gravity. In fact, when I get a telescope out to show my friends and family, the great globular cluster in Hercules is one of the first things I’ll point out. It just looks like a fuzzy ball through a telescope, but in my mind...»

«The Experience of Humour in Asperger s syndrome Susan Teresa Ruggeri A Thesis submitted in fulfilment of the requirements of the University Of Wolverhampton for the degree of Doctor of Counselling Psychology. This work or any part thereof has not previously been presented in any form to the University or any other body whether for the purpose of assessment, publication or for any other purpose (unless otherwise specified). Save for any express acknowledgements, references, and/or bibliographies...»

«Keidel and BurlamaquiMINDS Conference China Development Bank’s Strategy and its implications for Brazil Albert Keidel1 and Leonardo Burlamaqui2 Paper prepared for the MINDS Conference on the Present and Future of Development Financial Institutions – Rio de Janeiro, July 28-29, 2014. 1 Adjunct Professor, Georgetown University, D.C.Non-resident Senior Fellow at the Atlantic Council of the United States. 2 Associate Professor, University of the State of Rio de Janeiro. Research Scholar at the...»

«Intergroup Schadenfreude 1 Running Head: Intergroup Schadenfreude Malicious Pleasure: Schadenfreude at the Suffering of Another Group Colin Wayne Leach Russell Spears Nyla R. Branscombe Bertjan Doosje Journal of Personality and Social Psychology (in press). Keywords: intergroup relations, emotion, intergroup emotion, social identity theory, schadenfreude Intergroup Schadenfreude 2 Abstract Two studies examined intergroup schadenfreude malicious pleasure at an outgroup’s misfortune. Study 1...»

«100 YEARS I'm 15 for a moment Caught in between 10 and 20 And I'm just dreaming Counting the ways to where you are I'm 22 for a moment She feels better than ever And we're on fire Making our way back from Mars 15 there's still time for you Time to buy and time to lose 15, there's never a wish better than this When you only got 100 years to live I'm 33 for a moment Still the man, but you see I'm a they A kid on the way A family on my mind I'm 45 for a moment The sea is high And I'm heading into...»

«The Five Organ Sonatas of Sir Charles Villiers Stanford (1852-1924) Stephanie Burgoyne ARCCO Although much has been written about Sir Charles Villiers Stanford, it is still difficult to understand why, (apart from his Anglican Cathedral church music) so little of his large output of over 200 compositions has remained to be performed. Since it is a well-known fact that none of us experience musical selections quite the same, I ask the reader to keep in mind that the intention of this submission...»

«SPATIAL MEMORY RECALL IN THE GIANT PANDA (AILUROPODA MELANOLEUCA) A Thesis Presented to The Academic Faculty By Bonnie M. Perdue In Partial Fulfillment Of the Requirements for the Degree Masters of Science in Psychology Georgia Institute of Technology August, 2008 SPATIAL MEMORY RECALL IN THE GIANT PANDA (AILUROPODA MELANOLEUCA) Approved By: Dr. Terry L. Maple, Advisor School of Psychology Georgia Institute of Technology Dr. M. Jackson Marr School of Psychology Georgia Institute of Technology...»

«CHAPTER 1 Qualitative Research and Habits of Mind Story is far older than the art of science and psychology and will always be the elder in the equation no matter how much time passes. —Clarissa Pinkola Estes Women Who Run With the Wolves (1996) B ecause the researcher is the research instrument in qualitative research projects, it is important for the researcher to practice and refine techniques and habits of mind for qualitative research. Habits of mind in this text will include observation...»

«Citation: Horton, Matthew, Read, Janet, Fitton, Daniel, Toth, Nicola and Little, Linda (2012) Too Cool at School – Understanding Cool Teenagers. PsychNology, 10 (2). pp. 7391. ISSN 1720-7525 Published by: PsychNology Journal URL: http://www.psychnology.org/File/PNJ10(2)/PSYCHNOLOGY_JOURNAL_10_2_HORTO N.pdf This version was downloaded from Northumbria Research Link: http://nrl.northumbria.ac.uk/10923/ Northumbria University has developed Northumbria Research Link (NRL) to enable users to...»





 
<<  HOME   |    CONTACTS
2016 www.dissertation.xlibx.info - Dissertations, online materials

Materials of this site are available for review, all rights belong to their respective owners.
If you do not agree with the fact that your material is placed on this site, please, email us, we will within 1-2 business days delete him.