WWW.DISSERTATION.XLIBX.INFO
FREE ELECTRONIC LIBRARY - Dissertations, online materials
 
<< HOME
CONTACTS



Pages:     | 1 |   ...   | 3 | 4 || 6 | 7 |   ...   | 13 |

«Sud des Etats-Unis, face sombre. Les représentations de l’identité sudiste au prisme du genre Southern Gothic en littérature et au cinéma ...»

-- [ Page 5 ] --

2) La matérialisation de l'Au-Delà : Dans la Brume Électrique Dave Robicheaux est un flic intrinsèquement attaché à la Louisiane. Héros de bon nombre de polars de James Lee Burke, il a été interprété à l'écran par un autre pur produit du cru, Tommy Lee Jones. L'adaptation de Dans la Brume Électrique (In the Electric Mist) par Bertrand Tavernier nous plonge dans la touffeur du bayou et tout ce qui y est enfoui. Robicheaux enquête sur la mort d'une prostituée, Cherry LeBlanc, retrouvée dans un marais. Parallèlement, il cherche à faire la lumière sur un meurtre dont il a été témoin il y a bien longtemps, et qui se rappelle à sa mémoire lorsqu'une star de cinéma découvre un corps dans le bayou pendant un tournage. Au delà de son investigation, Dave Robicheaux se confronte au passé de la région, et à sa propre responsabilité quant à cette histoire sudiste. La scène d'ouverture fait entrer le spectateur de plain pied dans ce

monde de l'étrange, teinté du mysticisme des anciens :

« Dans l'ancien monde, les gens plaçaient de lourdes pierres sur les tombes des morts, pour empêcher leur âme d'errer et de tourmenter les vivants. J'ai longtemps pensé que c'était la pratique d'un peuple superstitieux et primitif. Mais j'étais sur le point d'apprendre que les morts peuvent flotter à la lisière de notre vision, avec la densité et la luminosité de la brume. Et leurs droits sur cette terre peuvent être aussi légitimes et durables que les nôtres ». (Bertrand Tavernier, Dans la Brume Électrique) Dans la brume électrique, le bayou est le lieu de la rencontre avec l'Au delà. Bertrand Tavernier matérialise ici la rencontre avec les fantômes du passé. Dans le film, il prend la forme d'un général confédéré, qui apparaît en vision à Dave Robicheaux. La rencontre avec ce spectre 25 exprime d'abord l'idée que le passé n'est pas passé, comme le disait William Faulkner. Il continue de vivre dans l'esprit des habitants du Sud, qui en portent le fardeau. C'est le sens de la phrase du général à Dave Robicheaux lors de leur première rencontre : « Ce n'est jamais finie (la guerre). Je pensais que vous le sauriez. Vous avez été lieutenant dans l'armée des Etats-Unis n'est ce pas ? » Il met ici en évidence l'histoire guerrière des États-Unis, rappelant à Dave Robicheaux sa participation à la guerre du Vietnam. Par l'apparition du général confédéré, c'est toute une perspective belligérante du pays qui est dévoilée. Que ce soit la guerre de Sécession, où toutes celles qui ont eu lieu à sa suite, le pays est confronté aux conflits, et doit en assumer la charge.

Mais au delà de ce poids à supporter, le général sudiste représente aussi une aide. Là ou Faulkner fermait la porte (« les batailles ne se gagnent jamais »), Bertrand Tavernier laisse entrevoir la possibilité d'une victoire. Pour Dave Robicheaux, ce fantôme constitue un guide moral. Au moment où lui même semble dépassé par la violence et la cruauté des événements qu'il doit affronter, le général lui rappelle la nécessité de camper sur ses positions, pour surmonter l'adversité : « Des hommes cupides et malfaisants détruisent le monde dans lequel vous êtes né.

C'est eux contre nous mon ami. (…) Ne cédez pas sur vos principes, n'abandonnez pas votre cause. » Le passé se révèle ainsi à la fois « poids et soutien », mettant en lumière l'ambiguïté du rapport qu'entretient la société sudiste avec lui.

Le chemin éclairé par le général que doit emprunter Dave Robicheaux pour résoudre son enquête est celui d'un passé violent, que l'on a tenté d'enterrer. Encore une fois, le bayou est le lieu où tout est caché, et où tout finit par se révéler. En 1965, Dave Robicheaux est le témoin du meurtre d'un noir par deux blancs, dont la trace fut anéantie par le passage d'un ouragan. Dans la Brume Électrique exhume l'histoire d'un Sud qui vit sa dernière année sous le sceau des lois Jim Crow.22 Mais aujourd'hui le pont entre l'Amérique de Jim Crow et l'actualité semble se réduire à vue d’œil, particulièrement dans le Sud, qui ne semble jamais avoir réussi à surmonter son histoire et à

tirer les conséquences de celle-ci, comme le laissent entendre les pensées de Dave Robicheaux :

« Ce passé vivait encore en lui, frappé d'une honte collective sans pardon ».

A la fin du film, la confrontation entre Dave Robicheaux et l'un des protagonistes du meurtre de 1965 met en relief l'une des tensions présente dans la construction identitaire sudiste et auquel fait écho le Southern Gothic. Ce sont dans cette scène deux visions, deux approches historiques qui s'affrontent au travers des deux personnages. Celui qui voudrait enfouir le passé, tentant de convaincre qu'il n'est qu'une histoire, opposé à celui qui est convaincu que ses racines nourrissent

encore le présent :

22 Lois Jim Crow : série de lois en vigueur dans le Sud des États-Unis entre 1876 et 1965, instituant de fait la ségrégation raciale

–  –  –

Dans la Brume Électrique symbolise finalement l'histoire de la construction de l'identité sudiste. Le film met d'abord en valeur le traumatisme que représente encore la guerre de Sécession, toujours présente dans les esprits, représentée ici par la présence du général confédéré. Ce fantôme porte surtout avec lui l'idée que l'identité du Sud se construit nécessairement avec son passé. Le film appuie sur deux plaies restées ouvertes : les guerres (Sécession et Vietnam), et la période de la ségrégation. La construction identitaire implique alors deux sentiments : la culpabilité liée à cet héritage, et l'obligation de s'acquitter moralement de cette dette.





3) Le passé, malédiction du Sud

a) Des personnages qui portent le fardeau du temps A propos d'Une rose pour Emily, Marie Liénard explique que la nouvelle « traduit l'ambiguïté que toute société ressent par rapport à son passé : à la fois poids et soutien, c'est ce passé qui constitue la mémoire de la communauté et son identité, sa hantise.23 » Le Southern Gothic traduit en mots et en images cette contradiction.

D'une part il revêt les atours d'un passé glorieux, qui est donc pour les blancs le socle d'une lutte mémorielle, notamment dans le but de rétablir un ordre racial hiérarchisé. D'autre part, il est vu comme une malédiction qui ne cesse de poursuivre les habitants du Sud. Les premiers récits gothiques sudistes, particulièrement ceux de William Faulkner, sont traversés par cette tension.

Contrairement à la littérature de la Plantation School qui mythifie le passé et élude la question de la responsabilité, le Southern Gothic est traversé par la question de la culpabilité. Dans le récit, le temps devient le symbole immatériel de ce qu'on ne peut rattraper et qui continuera encore et encore de hanter les habitants du Sud.

Les œuvres de William Faulkner sont habitées par un questionnement sur le temps, sur le passé et sur l'héritage du Sud. En toile de fond, la décadence de l'aristocratie sudiste après la guerre, 23 LIÉNARD Marie, « Le gothique américain » Études, 2008/6 (Tome 408), p. 789-798 27 qui avait bâti sa grandeur sur le système esclavagiste. Faulkner dresse le portrait d'une société qui doit s'acquitter d'une dette historique, et le traitement du temps dans son œuvre est ce qui en sonne le rappel, incessamment. Cette dimension est essentielle dans Le Bruit et la Fureur, publié en 1929.

Le roman campe l'histoire de la famille Compson, entre 1910 et 1928. L'un des fils, Quentin, part étudier à Harvard en 1910, alors que sa sœur Caddy se marie la même année. Secrètement amoureux de Caddy, Quentin se suicide à Harvard peu de temps après le mariage. L'une des parties du roman conte les heures précédant sa mort, monologue intérieur qui démontre l'obsession du temps chez l'écrivain. Dans l'imaginaire faulknerien, le temps poursuit les personnages, leur

rappelant que ce qui a été ne peut être vaincu :

« Quand l'ombre de la croisée apparaissait sur les rideaux, il était entre sept heures et huit heures du matin. Je me retrouvais alors dans le temps, et j'entendais la montre. C'était la montre de grand-père et, en me la donnant, mon père m'avait dit : Quentin, je te donne le mausolée de tout espoir et de tout désir.

Il est plus que douloureusement probable que tu l'emploieras pour obtenir le reducto absurdum de toute expérience humaine, et tes besoins ne s'en trouveront pas plus satisfaits que ne le furent les siens ou ceux de son père. Je te le donne, non pour que tu te rappelles le temps, mais pour que tu puisses l'oublier parfois pour un instant, pour éviter que tu ne t'essouffles en essayant de le conquérir. Parce que, dit-il, les batailles ne se gagnent jamais. On ne les livre même pas. Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots24 ».

(William Faulkner, Le Bruit et la Fureur) Les heures précédant le suicide de Quentin sont marquées par l'inexorable fuite en avant du temps, et par l'impossibilité d'y échapper. Quentin fracasse la montre, mais le temps revient partout : au clocher d'une église, par la cloche de l'Université, dans la boutique d'un horloger... De toutes façons, Quentin a intériorisé le temps. Il ne peut s'en échapper car il en ressent chaque seconde, interprétant notamment l'avancée de l'ombre et de la lumière. Le temps revêt deux fonctions dans l'esprit torturé de Quentin. D'une part, il le pousse vers l'inexorable (le suicide, et ses évocations qui reviennent tout au long du chapitre). D'autre part, il le rejette dans son passé (les pensées incestueuses envers sa sœur et les événements qui l'ont conduit jusqu'au moment présent).

Dans le gothique anglais, le questionnement sur le temps naissait de la contemplation de monuments ou d'une nature intemporels, mettant l'homme face à sa finitude. Dans le gothique sudiste, l'obsession du temps s'articule autour de l'histoire. Dans l'extrait que nous avons cité, William Faulkner fait un parallèle avec la guerre, utilisant le champ lexical du combat. Il met ainsi en évidence le trauma de la Guerre de Sécession, comme si l'horloge avait cessé de tourner en 1865.

Nous voyons donc que dans le Sud des États-Unis, le gothique va avoir cela de particulier qu'il propose un commentaire de la société et de ses angoisses. Bien sûr, l'argument de la Guerre de 24 FAULKNER William, Le Bruit et la Fureur (1929), Trad. Maurice Edgard Coindreau, Paris, Éditions Gallimard, 1972, p. 99

–  –  –

Chez William Faulkner, il y a l'idée que ce maléfice du temps ne peut se conjurer que dans la mort. Il y a là quelque chose de grandement tragique : l'amour véritable ne s'obtient que dans la mort. Cette fatalité serait le seul moyen d'échapper à la malédiction qui plane sur le Sud. Nous pouvons en ce sens expliquer le suicide de Quentin, et les références incessantes faites au temps dans Le Bruit et la Fureur. Cette idée est aussi très présente chez Nic Pizzolatto. Dans plusieurs passages de Galveston, Roy Cady fait référence à la mort comme ultime étape pour arriver à la

connaissance de soi, et comme la seule expérience authentique qui peut être donnée à l'homme :

« Ici et plus au sud, le brouillard du matin a la couleur du bronze et semble sans fin. Cette teinte mate me fait penser aux tempêtes de sable qui nous arrivent de loin, de l'intérieur du golfe, comme s'il y avait un désert au-delà de l'horizon. Et quand on en voit émerger des crevettiers, des plates-formes flottantes ou des supertankers, on se dit que c'est un autre niveau de l'existence qui est en train de se frayer un passage dans le nôtre, et le tout est chargé d'histoire. Quant à la leçon de l'histoire, je crois que c'est la suivante : jusqu'à notre mort, on est fondamentalement dans l'inauthenticité. Mais je suis encore en vie25 » (Nic Pizzolatto, Galveston)

b) La culpabilité liée au passé

Dans le Southern Gothic le temps est donc un poids, qui tire le Sud vers son passé. La place qu'il y occupe est aussi le vecteur d'un questionnement sur l'identité. Les écrivains du Sud, notamment William Faulkner, ont sans cesse relié cette question à une certaine culpabilité vis à vis de l'histoire de la région. Les œuvres plus récentes sont aussi traversées par la question de la recherche d'identité des personnages.

Les héros de Nic Pizzolatto, que ce soit Rust Cohle dans True Detectiveou Roy Cady dans Galveston, affirment savoir qui ils sont. Pour eux, le chemin vers cette prise de conscience ultime est un combat : « Je sais qui je suis. Et après toutes ces années, il y a une victoire là dedans.»

(TrueDetective).

Rust Cohle a beau savoir qui il est, il n'en reste pas moins le produit des événements passés, qu'il doit affronter. Comme nous l'avons expliqué plus haut, la confrontation avec Errol Childress prend des allures de confrontation avec soi même. Ce qui s'ouvre au dessus de lui, dans une 29 hallucination métaphysique, rappelle les vortex temporels chers à la science fiction (voir annexe).

Rust Cohle, à deux doigts du but qui l'a animé pendant presque vingt ans, entrevoit tout ce qui a été, un gouffre immense de temps surplombant le présent. Nous pouvons peut-être y voir la métaphore de la malédiction faulknerienne du passé qui se conjure dans l'instant présent.

True Detective nous offre finalement un happy end, peut être né des contraintes propres à la production audiovisuelle américaine. Les policiers font triompher le Bien, et ainsi, retrouvent une forme de paix intérieure, conclusion d'un long chemin vers la connaissance d'eux mêmes.



Pages:     | 1 |   ...   | 3 | 4 || 6 | 7 |   ...   | 13 |


Similar works:

«ELYSIUM BOOKS Shortlist 12 ACUN A DE FIGUEROA, Francisco ( attributed). Nomenclatura y apología del carajo. Para la circulaclón [sic] privada. Mon1. tevideo (1922). 14pp. An amusing priapic poem employing numerous synonyms for the word “penis” allegedly written by the nineteenth century Uruguayan poet. $100. AGUIRRE, Luis M. La Lujuria Humana (Estudio Médico-Social). Barcelona: La Vida Literaria (1903?). 95pp. 2. One of a series of pseudo-scientific publications on salacious sexual...»

«Becoming an Educated Consumer of Research: A Quick Look at the Basics of Research Methodologies and Design Taylor Dimsdale Mark Kutner Meeting of the Minds Practitioner-Researcher Symposium December 2004 American Institutes for Research www.air.org Introduction In recent years, the debate about the utilization of research studies that have been used to inform educational practice has been steadily growing. This debate is primarily the result of frustration; despite the investment of billions of...»

«REWARD AND PUNISHMENT PROCESSING IN SUBGROUPS OF YOUTH WITH CONDUCT PROBLEMS: CHARACTERIZATION OF THE NEURAL RESPONSE AND IMPLICATIONS FOR INTERVENTION by Amy Lynn Byrd, Ph.D. B.S. in Psychology, College of Charleston, 2006 M.S. in Clinical Psychology, University of Pittsburgh, 2010 Submitted to the Graduate Faculty of The Kenneth P. Dietrich School of Arts and Sciences in partial fulfillment of the requirements for the degree of Doctor of Philosophy University of Pittsburgh 2015 UNIVERSITY OF...»

«Mod your Bassman reissue for vintage tone To start I´m sorry to point out that this here will NOT turn your Bassman reissue amp into an original, it´s NOT a 1:1 copy and it is NOT exactly sounding like the old, most sought after 5F6A Bassman version with the 4x10 speaker open cabinet. But that´s ok, the reissue amp is a fantastic sounding guitar amp, in some cases even better than the original. All this mods here will take you VERY close to the famous vintage Bassman sound and it is divided...»

«ORGANIZATION BENEFITS – THE PANACEA FOR ALL THAT AILS YOU? A DYADIC, DUAL-EARNER INVESTIGATION OF ORGANIZATION-OFFERED BENEFITS AND THEIR EFFECT ON INDIVIDUALS AND THEIR PARTNERS A Dissertation Submitted to the Graduate Faculty of the Louisiana State University and Agricultural and Mechanical College in partial fulfillment of the requirements for the degree of Doctor of Philosophy in The Department of Psychology by Suzanne M. Booth-LeDoux B.S., McNeese State University, 2008 M.A., Louisiana...»

«YOU’RE a Grand Officer Head 2 Toe Intro As a Grand Officer YOU are expected to present yourself in a professional way at every event that you attend. This is not only important in Rainbow, but also in the professional business world. Keep that in mind!! Our Grand Officer dress code is to be used at all Rainbow functions. If you are not following the dress code, YOU will not be treated as a Grand Officer. The Mother Advisor and Grand Deputies are instructed NOT to escort you, but to introduce...»

«100 YEARS I'm 15 for a moment Caught in between 10 and 20 And I'm just dreaming Counting the ways to where you are I'm 22 for a moment She feels better than ever And we're on fire Making our way back from Mars 15 there's still time for you Time to buy and time to lose 15, there's never a wish better than this When you only got 100 years to live I'm 33 for a moment Still the man, but you see I'm a they A kid on the way A family on my mind I'm 45 for a moment The sea is high And I'm heading into...»

«Volume 1 of An Analytical Commentary on the Philosophical Investigations Wittgenstein: Understanding and Meaning Part II: Exegesis §§1–184 G. P. Baker and P. M. S. Hacker Fellows of St John’s College · Oxford Second, extensively revised edition by P. M. S. Hacker Wittgenstein: Understanding and Meaning Part II: Exegesis §§1–184 Other volumes of this Commentary Wittgenstein: Rules, Grammar and Necessity, Volume 2 of An Analytical Commentary on the Philosophical Investigations G. P....»

«General-purpose localization of textured • • Image regions Rutb Rosenboltz· XeroxPARC 3333 Coyote Hill Rd. Palo Alto, CA 94304 Abstract We suggest a working definition of texture: Texture is stuff that is more compactly represented by its statistics than by specifying the configuration of its parts. This definition suggests that to fmd texture we look for outliers to the local statistics, and label as texture the regions with no outliers. We present a method, based upon this idea, for...»

«37? /Vg U /V 0, 3 * 7 9 8 IMAGERY, PSYCHOTHERAPY, AND DIRECTED RELAXATION: PHYSIOLOGICAL CORRELATES DISSERTATION Presented to the Graduate Council of the University of North Texas in Partial Fulfillment of the Requirements For the Degree of DOCTOR OF PHILOSOPHY By Jeffrey T. Baldridge, B.A., M.A. Denton, Texas May, 1992 37? /Vg U /V 0, 3 * 7 9 8 IMAGERY, PSYCHOTHERAPY, AND DIRECTED RELAXATION: PHYSIOLOGICAL CORRELATES DISSERTATION Presented to the Graduate Council of the University of North...»

«Some Ways that Maps and Diagrams Communicate Barbara Tversky Department of Psychology, Stanford University Stanford, CA 94305-2130 bt@psych.stanford.edu Abstract. Since ancient times, people have devised cognitive artifacts to extend memory and ease information processing. Among them are graphics, which use elements and the spatial relations among them to represent worlds that are actually or metaphorically spatial. Maps schematize the real world in that they are two-dimensional, they omit...»

«Chinese Military Modernization and Asian Security Michael Swaine August 1998 1 2 Chinese Military Modernization and Asian Security* Michael Swaine I’ll speak on the question of Chinese military defense modernization and its implications for the Asian security environment. I’ll try to keep my remarks at a level where we can talk about broader issues and concepts, and the implications of all this for regional evolution in the security environment, U.S. security interests, U.S.-Japan...»





 
<<  HOME   |    CONTACTS
2016 www.dissertation.xlibx.info - Dissertations, online materials

Materials of this site are available for review, all rights belong to their respective owners.
If you do not agree with the fact that your material is placed on this site, please, email us, we will within 1-2 business days delete him.