WWW.DISSERTATION.XLIBX.INFO
FREE ELECTRONIC LIBRARY - Dissertations, online materials
 
<< HOME
CONTACTS



Pages:     | 1 |   ...   | 5 | 6 || 8 | 9 |   ...   | 13 |

«Sud des Etats-Unis, face sombre. Les représentations de l’identité sudiste au prisme du genre Southern Gothic en littérature et au cinéma ...»

-- [ Page 7 ] --

b) True Detective : portrait d'une Louisiane évangélisée

La religion dans True Detective est d'abord associée au lieu, à la Louisiane, apparaissant en toile de fond de tout le récit. Elle est partout, dans chaque maison, dans chaque paysage. Celle qui apparaît le plus clairement est celle des pasteurs évangéliques, que l'on retrouve dans les champs, sous les chapiteaux de leurs églises itinérantes.

Elle apparaît dès le départ comme nécessaire, comme repère et comme guide pour trouver une Edgard Coindreau, Paris, Editions Gallimard, 1963 p. 45 34 Ibid p. 56

–  –  –

« C'est une mise en scène fantasmagorique, un rituel. Fétichisme, iconographie. C'est sa vision, le corps est une carte paraphilique. Un attachement aux désirs physiques et aux fantasmes interdits par la société ». (Nic Pizzolatto, True Detective) La grandeur de l'horreur est proportionnelle à l'incompréhension qu'elle suscite. Marty Hart (Woody Harrelson) avouera qu'il n'a jamais rien vu de semblable en huit ans à la Criminelle. Face à cela, la religion devient un recours, une source de réponses possibles. C'est en ce sens qu'il demande à son partenaire, après la découverte de la scène de crime : « mais si tu n'es pas chrétien, en quoi crois-tu ? » Pour lui, et comme il le fait remarquer, pour la majorité des habitants du coin, la religion est la seule réponse.

L'enquête conduit les deux inspecteurs sur les traces d'une église itinérante, au fin fond de la Lousiane. Dans le troisième épisode (« The Locked Room »), ils assistent à Franklin au prêche de Joël Theriot (Shea Whigham), du Revival Ministery, une congrégation évangéliste présentée comme une « très ancienne religion ». Le personnage de Rust Cohle est utilisé pour faire une critique sociologique de l'acte et de la réunion évangéliste « Je vois une tendance à la pauvreté et à l'obésité, un désir de conte de fées, des gens mettant leurs rares dollars dans des petits paniers en osier qu'on leur passe ». L'opposition, classique du registre policier, entre les deux détectives permet aussi de faire surgir cette critique morale et sociale de la religion, au prisme de deux conceptions antagonistes. Marty Hart voit dans cette réunion la volonté de partager, de trouver le bien commun dans la communauté. Pour Rust Cohle, cette pratique a au contraire tendance à cacher le bien commun et renforcer la misère économique et sociale, les gens préférant payer pour une histoire qu'on leur raconte plutôt que de s'acheter à manger.

Le personnage du prêcheur est alors vu comme un charlatan, quelqu'un qui raconte des histoires dont l'efficacité est proportionnelle à la confiance qu'il inspire. Et il fait adhérer ses histoires à une population déjà misérable, émoussant encore plus leur esprit critique, et dont il est clair « qu'aucun membre ne va désintégrer l'atome ».

La religion est ainsi vue comme une histoire, un récit qui enferme toujours plus dans la misère.

De la même manière que dans La Nuit du Chasseur, le Mal dans True Detective est associé de manière directe à la religion. Errol Childress, le coupable, se révèle être l'enfant illégitime de la famille Tuttle, dont l'influence dans la région est immense. L'un de ses membres est sénateur de 37 l’État de Louisiane, et un autre est un révérend puissant. Ce dernier avait notamment mis en place le Wellspring Program, un réseau d'écoles privées religieuses, dont le but officiel était de proposer une alternative aux écoles publiques dans les campagnes de Louisiane. Au cours de l'enquête Cohle remarque que les personnes disparues qu'il recherche avaient toutes étaient scolarisées dans les écoles faisant partie du programme, qui s'avère finalement être une façade à une société secrète, dont les membres sont des hommes riches et influents qui s'adonnent, entre autres, à des sacrifices humains. La religion, non seulement enferme les esprits, mais est aussi le lieu du secret, de l'horreur dissimulée.

II. La nécessité de retrouver le sens moral pour combattre le Mal

1) Des réponses religieuses à la présence du Mal

a) La Nuit du Chasseur : interprétation et contre-interprétation des Écritures Dans La Nuit du Chasseur, Charles Laughton propose une réponse religieuse à la présence du Mal. Elle est symbolisée dans le personnage de Rachel Cooper, qui est la seule à révéler une droiture morale, et à suivre le chemin du Bien. Elle est la seule personne à tenir tête à Powell.

Ce qui s'oppose dans le film sont deux lectures diamétralement opposées de la Bible. Harry Powell en tire des conclusions le poussant à punir les « brebis égarés », les personnes ne reflétant pas un ordre moral qu'il souhaite pur (le pêché pour lui étant principalement associé à la sexualité et au désir). Lui répugne « ce qui sent le parfum, ce qui porte fanfreluches et frisettes », mais accepte le meurtre. Il refuse l'acte sexuel mais représente à plusieurs reprises la symbolique du viol, ou tout du moins de la sexualité refoulée. Cela apparaît notamment lors d'une des premières scènes du film, lorsque Harry Powell assiste à une danse dans un cabaret. La caméra zoome alors sur sa main tatouée du mot « hate », qui plonge dans sa poche, et la lame du couteau sort dans un mouvement brutal, déchirant le tissu. Ce couteau semble aussi être considéré comme sacré par le révérend, qui refuse, dans un mouvement de recul, que Pearl le touche. Rachel Cooper elle, fait une lecture humaniste de la Bible, poussant à la charité (elle recueille des enfants abandonnés qu'elle élève dans l'amour). La religion serait le moyen d'éviter le Mal, et de le reconnaître, comme elle l'annonce au





tout début du film :

« Puis le Seigneur dit : gardez-vous des faux prophètes qui viennent à vous vêtus en brebis, mais qui à l'intérieur sont des loups. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un arbre malade porter de bons fruits. Vous les reconnaîtrez donc à leurs fruits. » (Charles Laughton, La Nuit du Chasseur) Tout en dénonçant une société aveugle, Charles Laughton insuffle donc l'espoir, qui réside 38 dans une moralité religieuse. Pour Charles Laughton, le révérend représente finalement l'emprise que peuvent avoir les évangélistes sur la population. Porteurs de messages incohérents, ils ne sont à ses yeux qu'attirés par l'argent. C'est ce qui guide Harry Powell tout au long du film. La Nuit du Chasseur propose alors une critique acerbe des évangélistes qui sillonnent le pays, délivrant une parole guidée par un mauvais sens moral. Le Southern Gothic s'est largement fait écho de ces dérives, les pointant du doigt de différentes façons.

b) Flannery O'Connor : des récits paraboliques pour révéler la présence de Dieu Marie Liénard explique que le mode narratif des nouvelles de Flannery O'Connor est à rapprocher de la parabole, un procédé typiquement religieux qui « propose des histoires qui illustrent certaines vérités ; elle part de l'expérience des gens et de situations concrètes, pour inviter à une lecture symbolique ».35 A propos des auteurs du Sud, Carson McCullers déclarait : « (ils) juxtaposent fréquemment le tragique et l'humoristique, l'immense et l'insignifiant, le sacré et le paillard, l'âme entière de l'homme et un détail matériel ». Chez Flannery O'Connor, l'événement ou l'objet appelle un sens a priori caché. Ainsi nous pouvons la considérer comme une romancière de la révélation, s'inscrivant pleinement dans la tradition gothique. Son écriture est emplie de mystère.

Elle est aussi profondément ancrée dans le Sud. A travers le mode de la parabole, c'est donc les traditions et les mœurs du Sud qui sont prises pour objet, et comme support permettant d'accéder au sens, à la vérité. Car c'est finalement une vérité que cherche à dévoiler Flannery O'Connor dans ses récits. En ce sens les œuvres de la romancière sont profondément religieuses. Elle comparait elle même le rôle de l'écrivain à celui d'un prophète : « cette qualité prophétique est liée à ce qu'il est capable de voir dans les choses proches les prolongements de leurs significations, et capable de voir les choses lointaines de très près. »36 C'est, à la fin de la parabole, la rédemption qui survient pour celui qui sait l'accepter. Elle apparaît généralement dans un moment ou une action inattendue, souvent mystérieuse, ouvrant brutalement la compréhension du sens aux personnages, dans leur rencontre avec Dieu. La rédemption, chez O'Connor, est une réponse à la question qui sous tend son œuvre, à savoir où est le Bien ? La fin de la nouvelle Le Fleuve peut aussi être analysée comme une métaphore de l'écriture de Flannery O'Connor, et du but qu'elle lui fixe. Bevel, dans ses derniers instants, avant d'être englouti par les eaux, voit au loin, comme s'il accédait à la connaissance prophétique définie par 35 LIÉNARD Marie, « Flannery O'Connor. La nouvelle comme parabole », Études /5 (Tome 402), p. 657-666 36 Extrait de Mystères et Manières, dans « Ça peut pas faire de mal » France Inter, 26/10/2013

–  –  –

Si Flannery O'Connor croit en la présence du Bien, c'est aussi parce qu'elle est convaincue qu'il a déserté la vie de l'homme, et que la société sudiste est profondément malsaine. Le Fleuve est la peinture d'une société aveuglée par de faux prophètes. Et la réponse qui est donnée à cela vient également du divin, traduisant la tension qui habite le Southern Gothic, qui se fait critique du fait religieux d'une main, et tente de le réhabiliter de l'autre. Bien sûr, ce sentiment est propre aux artistes chrétiens, et ce n'est pas le genre en lui même qui est porteur de ce questionnement, dans toutes ses œuvres. Ceci est une des réponses (ce qui est propre au genre est le questionnement de l'opposition entre le Bien et le Mal d'une manière générale).

Dans les œuvres gothiques chrétiennes, comme les nouvelles de Flannery O'Connor et La Nuit du Chasseur, la présence écrasante du Mal renvoie à l'idée que c'est le Sud qui a perdu son innocence. Les récits portent ainsi en eux le l'histoire d'une région qui a commis le pêché originel, et connu l'expérience de la décadence. Les mythes érigés au lendemain de la guerre de la Sécession sont aussi les reflets de cette culpabilité dont voudrait se départir le Sud. Contrairement à ces mythes, et aux récits de la Plantation School, les artistes gothiques acceptent l'existence du pêché, et la digèrent pour la faire transparaître dans leurs œuvres.

c) Rust Cohle, miroir du prédicateur

Dans la Louisiane de Nic Pizzolatto, la religion ne donne pas le sens. Elle est porteuse de faux espoirs, détournée de ce que devrait être son but véritable, comme dans La Nuit du Chasseur ou l'univers connorien. Le personnage de Rust Cohle est intéressant car il propose une opposition au fait religieux de la région, il en est la critique personnifiée. Il est aussi, dans la série, le personnage qui ne vient pas de Louisiane. Il pénètre dans cet univers clos mais de l'extérieur, pouvant amener avec lui un autre système de valeurs. Lui est un pessimiste, baigné de la philosophie de Schopenhauer, convaincu que la conscience humaine est une tragique erreur de l'évolution naturelle. L'homme, devenu trop conscient de lui même, serait berné par les sensations et les sentiments, persuadé d'être unique, d'être quelqu'un, alors qu'il n'est en réalité personne.

Cette vision s'oppose à celle des prédicateurs qui peuplent le Sud dans la vision gothique.

Au delà de la critique frontale de la religion qu'il propose, le personnage de Rust Cohle dans True Detective utilisé pour pointer du doigt les méthodes des prédicateurs évangélistes d'une

manière plus subtile. Nic Pizzolatto opère ce que nous pourrions qualifier de « renversement » :

37 Extrait de Mystères et Manières, dans « Ça peut pas faire de mal » France Inter, 26/10/2013

–  –  –

Tel un prédicateur, lui aussi, raconte des histoires, établit des théories, insinuant un doute moral dans l'esprit des autres. La puissance de ses histoires est notamment aperçue au travers des aveux qu'il tire aux suspects. Plusieurs scènes le montre obtenant la confession ceux qu'il confronte.

Il est frappant de voir que les personnes à qui il s'adresse sont semblables à l'assemblée qui écoute le prédicateur : physiquement marquées, pauvres, dégageant une impression de perdition. Tout comme le prêche les fait entrer en transe, ils finissent souvent en larmes après la rencontre avec Rust Cohle. Dans l'épisode The Locked Room, on le voit tourner autour de sa « cible », transpirer,

comme habité. Son discours est marqué par l'image de Dieu :

« Une sortie s'offre à toi, par la grâce de Dieu. Tu es tel que le Seigneur en a décidé. (…) Il y a de la grâce dans ce monde, et le pardon pour tous, mais il faut le demander. ». (Nic Pizzolato, True Detective) Comme le prédicateur, il utilise la peur et l'espoir, celle de la punition et celui du pardon.

Interrogé sur ses méthodes, il déclare que chacun sait qu'il est coupable.

« Tout le monde veut une confession, tout le monde veut un récit cathartique. Surtout les coupables, mais tout le monde est coupable. » (Nic Pizzolato, True Detective) Plusieurs enseignements peuvent être tirés ici. Tout d'abord, nous revenons à la culpabilité qui hante les habitants du Sud. Mais surtout, la notion de catharsis fait largement écho au discours religieux. Rust Cohle, comme le prédicateur, offre à celui qui l'écoute la possibilité de déposer son angoisse dans le discours. Et lui même le remarque lorsqu'il développe sa conception de la religion

dans la scène du Revival Ministery :



Pages:     | 1 |   ...   | 5 | 6 || 8 | 9 |   ...   | 13 |


Similar works:

«Intergroup Schadenfreude 1 Running Head: Intergroup Schadenfreude Malicious Pleasure: Schadenfreude at the Suffering of Another Group Colin Wayne Leach Russell Spears Nyla R. Branscombe Bertjan Doosje Journal of Personality and Social Psychology (in press). Keywords: intergroup relations, emotion, intergroup emotion, social identity theory, schadenfreude Intergroup Schadenfreude 2 Abstract Two studies examined intergroup schadenfreude malicious pleasure at an outgroup’s misfortune. Study 1...»

«Chapter 11 COMMUNICABLE DISEASES ♦ Communicable Disease ♦ Reportable Diseases List ♦ Chickenpox ♦ Fifth Disease (Erythema Infectiosum) ♦ Infectious Hepatitis (Hepatitis A) ♦ Hepatitis B ♦ Impetigo ♦ Measles (Rubella, Red Measles, 10 day Measles, Hard Measles) ♦ Mononucleosis ♦ Mumps ♦ Pink Eye (Conjunctivitis) ♦ Pinworms ♦ Ringworm ♦ Rubella (German Measles, 3 day Measles) ♦ Scabies ♦ Scarlet Fever COMMUNICABLE DISEASE Communicable diseases are those diseases...»

«Chief of Engineers Environmental Advisory Board (EAB) Public Meeting Summary Minutes 27 April 2016 Washington, DC 1. CALL TO ORDER Ms. Mindy Simmons, the Designated Federal Officer (DFO), called the Chief of Engineers Environmental Advisory Board (EAB) meeting to order at 9:00 AM on 27 April 2016 at the Marriott Residence Inn Washington DC Downtown, 1199 Vermont Avenue NW, Washington, DC, Rollin Hotchkiss, Chairman, presiding. Ms. Simmons read for the record that the EAB was created by the...»

«COGNITIVE SCIENCE 8, 1-26 (1984) Discrimination Nets as Psychological Models* LAWRENCE W. BARSALOU Emory University GORDON H. B O W E R Stanford University Simulations of human cognitive processes often employ discrimination nets to model the access of permanent memory. We consider two types of discrimination netsEPAM and positive-property-only netsand argue that they have insufficient psychological validity. Their deficiencies arise from negative properties, insufficient sensitivity to the...»

«Songwriting in Therapy 1 Running head: SONGWRITING IN THERAPY Songwriting in Therapy: Letter of Intent for a Final Project John A. Downes Campus Alberta Applied Psychology Songwriting in Therapy 2 Songwriting in Therapy: Letter of Intent for a Final Project This letter of intent proposes the creation of a guide for therapeutic songwriting. For the purposes of this paper and the final project, I define therapeutic songwriting as songwriting that is guided by the goals of therapy as agreed upon...»

«Forthcoming in A Field Guide to the Philosophy of Mind symposium, http://www.uniroma3.it/kant/field/tyesymp.htm. DON’T PANIC: Tye’s intentionalist theory of consciousness* Alex Byrne, MIT Consciousness, Color, and Content is a significant contribution to our understanding of consciousness, among other things. I have learned a lot from it, as well as Tye’s other writings. What’s more, I actually agree with much of it—fortunately for this symposium, not all of it. The book continues the...»

«*** Free EBOOK*** Your Journey of Personal Transformation Begins HERE: An Introduction to Understanding Your Human Design Chart by Evelyn Levenson, MBA Certified Human Design Specialist Your Success By Design Coach Your Journey Begins HERE www.HumanDesignforSuccess.com This Report is for your personal use. You MAY SHARE it, in its entirety with all author and contact information. However, You May NOT Trade, Sell or Resell This Intellectual Property in Any Way. You may not reprint any part of it...»

«AUTHOR’S INTRODUCTION O thou that buttest the high mountain, seeking to dislodge it with thy horns, take pity, not on the mountain but on thy head Sheikh Ahmed Al-Aawi: Al-Balagh There is a Buddhist legend narrated by Rumi in one of his famous stories which aptly describes the attitude of some arrogant intellectuals towards Sikhism. Sikhism is for them is an elephant, which a group of blind men touch, and each describes it according to the part of the body his hands had touched; to one the...»

«Armoedeaanpak Gemeente Leeuwarden De kunst van het rondkomen Voorwoord Armoede is een onrecht. Het terugdringen van armoede is een belangrijke ambitie van dit college. Een ambitie die vele domeinen en dus portefeuilles raakt. Diverse portefeuillehouders werken aan integraal beleid voor armoedebestrijding. Daarnaast betrekken we de komende jaren nieuwe organisaties bij onze armoedeaanpak. Dat is een belangrijk speerpunt voor de komende jaren. De keuzes die we voorstellen zorgen er voor dat we...»

«Songwriting with adolescents in a Secondary School Exploring emotional expression, interpersonal relationships and identity formation Nazaret Gómez Roca Songwriting with adolescentes in a Secondary School Exploring emotional expression, interpersonal relationships and identity formation Student: Nazaret Gómez Roca Supervisor: Esperanza Torres Secondary supervisor: Ulla Holck Master thesis at the Master Programme in Music Therapy Department of Communication and Psychology Aalborg University...»

«Your Benefit Guide State Vision Plan For Active Employees and Retirees Blue Cross Blue Shield of Michigan is a nonprofit corporation and independent licensee of the Blue Cross and Blue Shield Association. Welcome Welcome to your State Vision Plan, administered by Blue Cross Blue Shield of Michigan (BCBSM) under the direction of the Michigan Civil Service Commission (MCSC). The MCSC is responsible for implementing your vision benefits and future changes in benefits. BCBSM will provide certain...»

«CLIMBING UP THE WALL JOHN BILLINGSLEY University of Southern Queensland Toowoomba, Australia Reminiscences cover over two decades of legged robot research. From Robug I, a sixlegged walker that was overweight, the story leads through a succession of wall-climbers both simple and elaborate, some of which have found commercial applications in the nuclear industry. 1. Introduction The robotics research lab of Portsmouth Polytechnic, as it was then, was transformed in June 1985. Of course, work on...»





 
<<  HOME   |    CONTACTS
2016 www.dissertation.xlibx.info - Dissertations, online materials

Materials of this site are available for review, all rights belong to their respective owners.
If you do not agree with the fact that your material is placed on this site, please, email us, we will within 1-2 business days delete him.