WWW.DISSERTATION.XLIBX.INFO
FREE ELECTRONIC LIBRARY - Dissertations, online materials
 
<< HOME
CONTACTS



Pages:     | 1 |   ...   | 6 | 7 || 9 | 10 |   ...   | 13 |

«Sud des Etats-Unis, face sombre. Les représentations de l’identité sudiste au prisme du genre Southern Gothic en littérature et au cinéma ...»

-- [ Page 8 ] --

« Le transfert de la peur et de l'amour de soi dans une entité autoritaire. C'est la catharsis. Il absorbe leur crainte avec son discours ». (Nic Pizzolato, True Detective) Rust Cohle peut alors être vu comme un personnage révélateur de la puissance du fait religieux dans le Sud, et de la forme particulière qu'il y prend. Ses interrogatoires, analogies du discours religieux dont il a relevé et intériorisé les mécanismes, sont alors la preuve de l'asservissement des consciences possible dans la religion. Il est une démonstration du pouvoir de la religion sur les mentalités dans le Sud, particulièrement dans une tranche de la population déclassée socialement et économiquement.

–  –  –

En posant incessamment la question du Mal et de son emprise, le Southern Gothic est à la fois révélateur et poseur de questions. L'omniprésence du mal dans la fiction peut servir de preuve d'une société obsédée par le questionnement religieux, sous une forme particulière propre au Sud. Il est alors le témoin de la superstition en tant que marqueur de l'identité, et d'une certaine forme de culpabilité quant à cette identité. En mettant le combat entre le Bien et le Mal au centre des récits, écrivains et cinéastes gothiques tentent aussi de proposer des pistes de réponses, à la question qu'est ce qui est bien, et comment vaincre la Mal ? Ainsi le discours religieux peut lui même opérer comme une solution dans la fiction sudiste (O'Connor, Laughton, Faulkner).

Le film No Country For Old Men des frères Coen (2007) met une nouvelle fois en scène un Sud aux prises avec le Mal et son apparente domination. Mais ici, la question religieuse semble avoir été dépassée, et tout repère moral perdu. Le film est adapté du roman éponyme de Cormac McCarthy, considéré comme un héritier de William Faulkner et comme un romancier gothique post-moderne, en ce qu'il s'est attaché à décrire un Sud en conflit avec les valeurs de l'après guerre telles que le capitalisme et l'individualisme.

No Country For Old Men pose la question du sens. Comment comprendre le Mal ? Ou plutôt comment est il encore possible de le comprendre aujourd'hui ? Dans le film, le Mal est incarné dans le personnage d'Anton Chigurh (Javier Bardem). L'homme n'a pas d'histoire, pas d'origine, rien n'est expliqué, il s'impose seulement dans sa monstruosité. Il ne semble pas possible de le comprendre car il dépasse tout système de valeurs morales. D'abord, il est au dessus de la loi. Dans une scène symbolique, il en étrangle un représentant dans un poste de police au tout début du film. La loi est directement écartée comme réponse possible à la domination du Mal.

Anton Chigurh ne peut ensuite pas être compris par les valeurs habituelles. Il a son propre code moral, mais celui-ci n'a aucune cohérence pour les autres. Le meurtre de Carla Jean (Kelly MacDonald), à la fin du film, en est la preuve ultime. Elle lui répond d'ailleurs que cela n'a pas de sens.

Le Mal, finalement, n'a plus aucune logique, si ce n'est la sienne. La transgression de tout principe est devenue la règle.

Le film pourtant, joue sur les valeurs modernes. Notamment celle de l'argent. Car le film est avant tout une question d'argent, axé sur un scénario classique. Un homme qui se retrouve par hasard avec deux millions de dollars, et d'autres hommes qui veulent les récupérer. En filigrane il y a donc l'image d'une société capitaliste dominée par la valeur de l'argent, un monde où tout s'achète.

Même dans la souffrance, voire l'agonie, Llewelyn Moss (Josh Brolin) doit payer les passants qu'il 42 croise pour qu'ils l'aident (il donne 500$ à un homme pour son blouson, dans la scène de la traversée de la frontière entre les États-Unis et le Mexique). Pour tous les personnages, les « bons »

comme les « mauvais », le moteur de l'action est l'argent.

Mais Anton Chigurh, bien que comme les autres il coure après l'argent, semble transcender cette valeur. C'est aussi ce que dit de lui Carson Wells (Woody Harrelson), un autre tueur à gages à la poursuite de Chigurh : « il a des principes qui transcendent la drogue, l'argent ». Il devient ainsi une source d'incompréhension totale pour le sujet moderne. La vie même n'est plus une valeur.

Chigurh joue celle des gens à pile ou face. Il n'y a donc plus de choix possible. Anton Chigurh tord aussi le cou aux règles morales que l'on se fixe, qui n'ont plus de sens dans son monde fait de chaos.

Ainsi il demande à Carson Wells : « si ton code moral t'a mené ici, à quoi t'a-t-il servi ? » Les notions de culpabilité et d'innocence sont aussi largement dépassées. No Country for Old Men est la représentation d'un monde sans Dieu, dans lequel la mort et la destruction sont devenus les seuls axiomes.

Le sujet ne peut plus alors trouver de sens dans ce qu'il voit et ce qu'il ressent. C'est tout ce que symbolise le personnage du shérif Bell (Tommy Lee Jones). Vieillissant, lui a connu les temps anciens. Le film s'ouvre sur un monologue en voix off, alors que la caméra des frères Coen capture par une succession de plans fixes une nature magistrale et intemporelle. Le shérif se rappelle le passé, un temps où la violence n'avait pas encore tout emporté sur son passage. Ce monde est celui des valeurs morales. Par valeurs morales il ne faut pas cependant entendre des valeurs comportementales, de respect par exemple, d'une société patriarcale et puritaine. Cet aspect là des choses est aussi mis en relief dans une scène du film, discussion entre deux shérifs, qui admettent, sur un mode typiquement texan, que « tout se perd dès l'instant où on ne dit plus bonjour monsieur ou bonjour madame ». Mais ce n'est pas ça dont il est question, comme ils le reconnaissent eux mêmes. Ici le shérif est face à la question du sens, et de sa disparition. Le monde des anciens devrait pouvoir servir de repère, mais ce n'est pas le cas.





« J'aimais écouter les histoires des anciens. Je n'ai jamais raté une occasion de le faire. On ne peut pas s'empêcher de se comparer aux anciens, de se demander comment ils réagiraient aujourd'hui. J'ai envoyé un garçon à la chaise électrique à Huntsville. Je l'ai appréhendé, j'ai témoigné. Il avait tué une fille de quatorze ans. Les journaux parlaient de crime passionnel, mais lui m'a dit que ça n'avait rien de passionnel. Il m'a dit qu'il avait toujours voulu tuer quelqu'un aussi loin qu'il s'en souvienne. Il m'a dit que s'ils le libéraient il recommencerait. Il savait qu'il finirait en enfer. Qu'il y serait en quinze minutes.

Je ne sais pas quoi en penser. Je n'en ai pas la moindre idée. Le crime que vous allez voir dépasse l'entendement. Ce n'est pas que ça m'effraie. J'ai toujours su que la mort faisait partie de ce métier. Mais je ne veux pas jouer mon va-tout, si toutes les cartes ne sont pas sur la table. Un homme doit être prêt à risquer son âme. Il doit pouvoir se dire « d'accord ; j'accepte de faire partie de ce monde ». (Joël et Ethan Coen, No Country for Old Men)

–  –  –

Il remet également en perspective l'attachement du Sud à son passé, non pas comme un poids mais comme un soutien. Il est amusant de remarquer la similitude entre le personnage du shérif Bell et celui de Dave Robicheaux, tous deux interprétés par Tommy Lee Jones. Dans Dans la Brume Electrique, Dave Robicheaux reçoit la visite d'un fantôme du passé, qui constitue un guide moral pour affronter le présent. Il lui intime de rester fidèle à sa ligne de conduite, seul moyen de réussir à vivre dans l'instant et de trouver un sens à son combat. Dans No Country For Old Men, ces fantômes ne sont d'aucun secours, car la morale a été écrasée par le Mal. Le shérif Bell ne trouve plus aucun sens aux récits du passé, qu'il continue pourtant de chercher. Mais il a accepté son incompréhension, résigné, comme s'il avait accepté le péché et son incapacité à y faire face.

III. Le Mal comme symptôme de la culpabilité sudiste

1) Des personnages en constante interrogation sur leur propre morale Confrontés au Mal, les personnages de la fiction gothique sudiste sont perpétuellement amener à se questionner sur le sens de la vie, et sur leur propre morale. Ce profond questionnement sur la validité du Bien dans un monde où le Mal est omniprésent va notamment être représenté par l'allégorie de l'ombre et de la lumière, souvent sur un mode fantasmagorique.

Dans No Country for Old Men, l'arrivée du Mal est annoncée en ouverture du film par une ombre qui s'étend sur la plaine. Nic Pizzolatto a aussi utilisé cette métaphore dans True Detective.

Dans la dernière scène, Rust Cohle déclare qu'il n'existe qu'une histoire, la plus ancienne, celle de la lumière contre l'ombre. Il relate aussi l'expérience qu'il a vécue entre la vie et la mort, symbolisée encore par une ligne entre l'ombre et la lumière. Il parle d'une substance sombre, profonde, dans laquelle il pouvait se laisser glisser. Dans cette matière, il peut sentir la présence de son père et sa fille décédés, et l'amour qu'ils irradient. Cela nous renvoie à la conception faulknerienne du tragique qui survient du lien qui est fait entre l'amour et la mort.

De la même manière, la dernière scène de No County for Old Men symbolise l'affrontement du Bien et du Mal. Le shérif Bell raconte un rêve, dans lequel il est à cheval, la nuit, dans le froid et 44 la neige. Il doit franchir un col. Son père (qui est mort), le dépasse, la tête encapuchonnée. Dans sa main, il porte un flambeau. Il part en éclaireur, Bell est conscient qu'il l'attendra, plus loin sur la route. Peut être peut on y voir là encore l'image de la mort, dans laquelle il rejoindra son père dans le futur, où il le retrouvera dans l'amour. Mais pour l'instant, il ne fait que passer, ne projetant pas sa lumière sur le présent. Et dans ce moment où ils perçoivent à la fois la promesse de l'amour et l'angoisse de la solitude, le shérif Bell et Rust Cohle terminent le récit de la même manière, avec une sentence commune : « Et je me suis réveillé ».

Ces récits font aussi largement écho au thème du passé dans le Sud. Ses fantômes deviennent alors des repères pour pour les personnages. Leur présence insiste aussi sur la solitude des personnages. Cela est typique du genre policier ; les héros sont souvent seuls (ils renvoient à la figure du justicier solitaire, le lone ranger), et les récits mettent aussi bien en jeu leur combat face à l'adversité que contre eux-mêmes.

Cela renvoie à la question de leur culpabilité. Dans True Detective, Rust Cohle et Marty Hart sont rongés par elle. Chacun à leur manière, ils ont connu la déchéance. Lorsque Marty se demande s'il est bon ou mauvais, Rust répond qu'il faut des gens méchants pour repousser ceux qui sont encore plus méchants (bad guys). Faire triompher le Bien sur le Mal inclut donc une idée de souffrance et de sacrifice. Cette notion est souvent présente dans le polar, mais acquiert une résonance forte dans le Sud des États-Unis, où la notion de culpabilité est au centre de l'identité.

Malgré leurs écarts, les deux policiers ont su rester fidèles à la ligne de conduite qu'ils s'étaient fixée, et n'ont ainsi pas perdu leurs âmes.38 Jean-François Pigouillé note également que la confrontation finale a un aspect purificateur. En décidant de ne pas attendre les renforts mais d'affronter seuls le meurtrier qu'ils recherchent depuis dix sept ans, ils démontrent une volonté de pardonner leurs fautes. Nous revenons sur l'idée de la catharsis, dans cet affrontement final où la violence permet d'expier les fautes.

Le Southern Gothic n'utilise finalement pas le Mal comme une fin en soi, mais bien pour questionner la morale dans une société marquée par la question de la culpabilité. Le genre décrit une société qui a intériorisé le péché, ou qui cherche s'en cesse à s'en défaire par une action purificatrice. Flannery O'Connor, dont l’œuvre dépeint une société profondément immorale, reste une écrivaine de l'espérance, et fait ainsi de la rédemption l'une des possibilités de ces récits.

38 PIGOULLIÉ Jean-François, « True Detective : des ténèbres jaillit la lumière » Esprit, 2014/11, p. 131-135

–  –  –

La romancière disait que la société sudiste n'était pas centrée sur le Christ, mais demeurait hantée par lui. Bien que souvent considérée comme profondément pessimiste sur la nature humaine, voire cruelle, Flannery O'Connor fait toujours tendre ses histoires vers l'espoir d'une rédemption.

Dans Le nègre factice (Les braves gens ne courent pas les rues), elle livre un récit personnifié de la difficile conservation de l'innocence et de la prise de conscience du péché.

Mr. Head et son petit fils Nelson sont des campagnards pur souche. Nelson a l'insolence de l'enfance, son grand-père la croyance solide en son expérience, lui ayant permis d'acquérir une compréhension générale de la vie. Mr Head est un homme aveuglé par sa propre vanité. Flannery O'Connor décrit un homme persuadé que son système de valeurs est le bon, mais qui reflète en réalité un ordre passéiste. Son seul souci semble être de vouloir prouver sa droiture morale, en infligeant des leçons à l'enfant. Le voyage qu'ils entreprennent en train à Atlanta n'a d'ailleurs pour lui que cette vocation. Il doit servir à démontrer à Nelson qu'il ne connaît rien de la ville, et que ce périple lui passera l'envie d'y retourner.

Mais une fois à Atlanta, force est de constater qu'il est complètement perdu. S'ensuit une longue errance dans les rues de la ville, les deux personnages s'enfonçant dans un monde qui ne leur est pas familier, même plutôt hostile. Décidant de donner une leçon à son petit fils effronté - qui lui reproche d'avoir égaré leur chemin - assoupi sur un trottoir, Mr. Head se cache à un coin de rue et réveille Nelson en sursaut. Surpris et paniqué, celui ci prend la fuite et percute une dame, qui s'en prend à Mr Head. C'est à ce moment que le grand-père commet sa faute, niant connaître Nelson et s'éloignant. Mr. Head est alors envahi par un sentiment de honte, de culpabilité et de désespoir, alors que l'enfant garde la rancœur chevillée au corps : « Quant à Nelson, son esprit avait serré dans un étau de glace la trahison de son grand-père, comme s'il tentait de la garder intacte pour le jugement dernier ».



Pages:     | 1 |   ...   | 6 | 7 || 9 | 10 |   ...   | 13 |


Similar works:

«The International Journal of Indian Psychology ISSN 2348-5396 (e) | ISSN: 2349-3429 (p) Volume 3, Issue 2, No.9, DIP: 18.01.164/20160302 ISBN: 978-1-329-97719-8 http://www.ijip.in | January March, 2016 Impact of Yogic Practises on Risk Taking Behavior of Attension Deficit Hyperactivity Disorder Children Piyush Dubey1*, Garima Singh Kathait1, Dr. Anita Puri Singh 2 ABSTRACT Attention deficit hyperactivity disorder is one of the most common childhood disorders and can continue through adolescence...»

«Pandemic Influenza Preparedness Framework for the sharing of influenza viruses and access to vaccines and other benefits (PIP Framework) Questions and Answers September 2011 Contents: Page I. General 3 II. Advisory Group 4 III. Global Influenza Surveillance & Response System (GISRS) 6 IV. Pandemic Influenza Benefit Sharing 7 V. Partnership Contribution 7 VI. Standard Material Transfer Agreements 8 VII. Intellectual Property Rights 9 VIII. Influenza Virus Traceability Mechanism (IVTM) 10 This...»

«Review of International Studies (2010), 36, 145–168 Copyright  British International Studies Association doi:10.1017/S0260210509990544 Why discourse matters only sometimes: effective arguing beyond the nation-state DIANA PANKE* Abstract. Preand post-agreement discourses are an integral part of international relations. Yet, they only matter sometimes as an empirical analysis of European judicial discourses shows. State of the art Habermasisan and social psychology approaches on effective...»

«Your Benefit Guide State Vision Plan For Active Employees and Retirees Blue Cross Blue Shield of Michigan is a nonprofit corporation and independent licensee of the Blue Cross and Blue Shield Association. Welcome Welcome to your State Vision Plan, administered by Blue Cross Blue Shield of Michigan (BCBSM) under the direction of the Michigan Civil Service Commission (MCSC). The MCSC is responsible for implementing your vision benefits and future changes in benefits. BCBSM will provide certain...»

«ISSN(Online) : 2319-8753 ISSN (Print) : 2347-6710 International Journal of Innovative Research in Science, Engineering and Technology (An ISO 3297: 2007 Certified Organization) Vol. 5, Issue 8, August 2016 Design approach of Eye Tracking and Mind Operated Motorized System Susmita Das1, Sayan Kumar Swar2, Shrisom Laha2, Subhankar Mahindar2, Suchetana Halder3, Koushik Hati2, Sandipan Deb2 Assistant Professor, Department of Electronics and Instrumentation Engineering, Narula Institute of...»

«COGNITIVE SCIENCE 8, 1-26 (1984) Discrimination Nets as Psychological Models* LAWRENCE W. BARSALOU Emory University GORDON H. B O W E R Stanford University Simulations of human cognitive processes often employ discrimination nets to model the access of permanent memory. We consider two types of discrimination netsEPAM and positive-property-only netsand argue that they have insufficient psychological validity. Their deficiencies arise from negative properties, insufficient sensitivity to the...»

«• HIGHLIGHTS OF PRESCRIBING INFORMATION Behavioral and mood disturbances: May Include euphoria, insomnia, mood These highlights do not include all the information needed to use Flo-Pred swings, personality changes, severe depression, and psychosis. Existing safely and effectively. See full prescribing information for Flo-Pred. conditions may be aggravated. (5.5) • Decreases in bone density: Monitor bone density in patients receiving longFlo-Pred (prednisolone acetate) Suspension for Oral...»

«Making sense of antipsychotics making sense antipsychotics Making sense of antipsychotics This booklet is for anyone who wants to know more about antipsychotic medication. It explains what antipsychotics are, how they work, possible side effects and information about withdrawal. Contents What are antipsychotics? 4 Could antipsychotics help me? 11 What are the safety issues? 16 What dosage should I be on? 23 What if I'm pregnant or breastfeeding? 26 What side effects can they cause? 29 What's a...»

«CANCER SUPPORT SERVICES in Ireland DIRECTORY Leinster Irish Cancer Society DIRECTORY OF SERVICES Welcome Welcome to the Fourth Edition of the Directory of Cancer Support Services Affiliated to the Irish Cancer Society. More people are getting cancer in Ireland. It is estimated that one in three of us will be diagnosed with the disease during our lifetime. Cancer is however increasingly viewed as a condition from which people survive. Evidence shows that when people experiencing cancer receive...»

«ELYSIUM BOOKS Shortlist 12 ACUN A DE FIGUEROA, Francisco ( attributed). Nomenclatura y apología del carajo. Para la circulaclón [sic] privada. Mon1. tevideo (1922). 14pp. An amusing priapic poem employing numerous synonyms for the word “penis” allegedly written by the nineteenth century Uruguayan poet. $100. AGUIRRE, Luis M. La Lujuria Humana (Estudio Médico-Social). Barcelona: La Vida Literaria (1903?). 95pp. 2. One of a series of pseudo-scientific publications on salacious sexual...»

«Louisiana Architecture: 1945-1965 The Contemporary House NATIONAL BACKGROUND Introduction: “I am not going to sit on furniture that continually reminds me of a machine shop or a hospital operating room.” Albert Einstein Machined modernism in art and architecture wasn’t for everyone. If Einstein had been talking about houses, he might have had in mind the high-art Farnsworth House near Chicago, a serene steel and glass box designed by the supreme modernist Mies van der Rohe (Photo 1). But...»

«1 Sociocultural Issues in Learning English for Women in Northwest Pakistan Dissertation zur Erlangung des Grades eines Doktors Englische Philologie am Fachbereich Philosophie und Geisteswissenschaften der Freien Universität Berlin vorgelegt von Sabina Shah Berlin, February, 2015 2 Erstgutachter/in: Prof. Dr. Gerhard Leitner (Institut für Englische Philologie) Zweitgutachter/in: Prof. Dr. Ferdinand von Mengden (Institut für Englische Philologie) Tag der Disputation: 14. Juli 2015 3 Contents...»





 
<<  HOME   |    CONTACTS
2016 www.dissertation.xlibx.info - Dissertations, online materials

Materials of this site are available for review, all rights belong to their respective owners.
If you do not agree with the fact that your material is placed on this site, please, email us, we will within 1-2 business days delete him.